publicité

Comment expliquer ces pluies diluviennes?

Des pluies diluviennes se sont abattues sur la côte nord caraïbe entre Grand-Rivière et Fort-de-France durant plusieurs heures ce dimanche 30 octobre. Les pompiers ont dû intervenir à plusieurs reprises. Mais ce phénomène météorologique n'est pas si inhabituel en Martinique.

Rivière en crue à Fort-de-France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Rivière en crue à Fort-de-France
  • Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le , mis à jour le
Presque tous les habitants de la côte caraïbe ont été surpris par ces pluies diluviennes qui se sont déversées durant plusieurs heures. Passage de gué impraticable, caniveaux qui débordent, flaques géantes sur la chaussée, à certains endroits soixante-dix à quatre-vingts millimètres d'eau ont été enregistrés par Météo France au cours des six dernières heures. Les communes du Prêcheur et de Saint-Pierre ont été les plus arrosées.  

Deux interventions des pompiers

Aux alentours de 13h30, les pompiers ont été contactés en urgence à Grand-Rivière. Un couple et leur enfant de trois ans, étaient coincés sur l'autre rive de la rivière sans aucune possibilité pour traverser. Tous ont finalement été hélitreuillés par "Dragon", l'hélicoptère de la sécurité civile et déposés sains et saufs sur le stade de la commune. 

Quelques minutes plus tard, entre le Prêcheur et Saint-Pierre (non loin de la carrière Gouyer) une voiture a été emportée par les eaux. Le propriétaire aurait pu s'extirper de son véhicule mais l'aurait abandonné sur place. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour l'enlever de la chaussée.
Des pluies soutenues entre 11h et 15h30 ce dimanche 30 octobre. © Météo France Martinique
© Météo France Martinique Des pluies soutenues entre 11h et 15h30 ce dimanche 30 octobre.

 Un phénomène fréquent chez nous

Selon météo France, ce phénomène n'est pas inhabituel chez nous. Et se produit "dès qu'il fait très chaud et qu'il n'y a pas d'alizés". On appelle cela l'évolution diurne. "En fin de matinée, la brise de mer (vent d'ouest) s'est mise en place en créant des nuages porteurs d'averses uniquement sur le littoral caraïbe entre la baie de Fort-de-France et le Prêcheur. Ce phénomène se calme généralement en fin de journée". Malheureusement, l'épisode nuageux qui est généré évolue lentement et stagne sur la zone. Ce qui provoque comme ce dimanche de nombreux débordements. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play