Les concentrations de particules fines contenues dans la brume de sable fertilisent les algues sargasses

mer
Sargasses
Les algues sargasses sont de retour sur certaines côtes de Martinique ©Martinique La 1ère
De nouveaux radeaux de sargasses sont attendus sur les côtes de Martinique. L'épaisse brume de sable saharienne qui traverse l'île depuis cinq jours engendre des concentrations particulièrement élevées de particules fines. Ce qui accélère la formation des algues brunes.
Les échouages de sargasses vont se poursuivre sur les côtes de la Martinique. De nouveaux bancs sont attendus dans les prochains jours.

De nombreux radeaux sont repérés par images satellites et sont localisés à l'est et au sud-est de l'arc antillais. Les nappes visibles au nord de Basse-Pointe ne devraient pas s'échouer sur nos rivages, selon les données fournies par l'exploitation des images.

L'épaisse brume de sable, qui traverse la région caraïbe depuis le samedi 20 juin 2020, engendre des concentrations particulièrement élevées en particules fines dans l'air, 195 microgrammes par mètres cubes.
Pascal Saffache
Le géographe, Pascal Saffache ©Martinique 1ère
Le contenu de la brume de sable favorise la formation des algues sargasses. Pascal Saffache, géographe, interrogé par Denis Adenet-Louvet.

 Pascal Saffache géographe

Toute la région est concernée par les arrivées d'algues sargasses.

Les petits bancs qui se découpent sur la façade atlantique entre le Robert et le Vauclin vont progressivement se déverser par intermittence entre ce mardi 23 et le jeudi 25 juin 2020.

Les images satellites montrent une importante bande qui s'étend sur plusieurs kilomètres à l'est de la Dominique, au nord de la Barbade mais également au nord de la Guadeloupe.