Confinement: le point sur les commerces autorisés à ouvrir en Martinique

coronavirus
commerce
©Martinique la 1ère
Depuis l'annonce du nouveau confinement (30 octobre 2020), des voix s'élèvent pour dénoncer un "deux poids deux mesures" entre les commerces de proximité et les grandes surfaces autorisés à ouvrir ou non. La préfecture de Martinique fait le point.
Depuis ce vendredi 30 octobre 2020 minuit la Martinique est repassée en confinement pour essayer d'enrayer la propagation du covid-19 sur notre île. Dans ce cadre, les commerces dits "non essentiels" ne sont pas autorisés à ouvrir leurs portes.

La règle est claire: 

"Seuls les commerces de produits de première nécessité sont autorisés à rester ouverts".

Préfecture de Martinique


Les autres commerces et établissements doivent fermer leurs portes sans pour autant arrêter toute activité. Ils sont autorisés à enregistrer des commandes et à livrer.

Seulement, face à la fronde des commerces de proximité et autres restaurateurs obligés de fermer, le gouvernement à adapté la mesure. Ainsi les grandes surfaces ont été sommées de fermer les rayons suivants:

- jouets et décoration
- ameublement
- bijouterie, joaillerie
- produits culturels (livres, CD, DVD, jeux vidéo)
- habillement  et articles de sports
- fleurs
- gros électroménager.


Plusieurs règles pour les commerces de produits de première nécessité


Dans la communication de la préfecture de Martinique, il est bien spécifié que seuls les commerces de produits de première nécessité sont autorisés à ouvrir. 

Et pour ces établissements autorisés à  ouvrir il y a  des règles strictes  à respecter : 

"Une jauge d’une personne pour 4 m² doit être respectée dans tous les commerces. Le nombre de personnes autorisées au sein d’un commerce doit être indiqué à l’extérieur de celui-ci et vérifié par un filtrage adapté".

Préfecture de Martinique


Des dérogations pour d'autres commerces, dont les supérettes


Afin de calmer les revendications économiques de certains commerçants, la préfecture a donc établi une liste des établissements autorisés à rester ouverts pendant le confinement.

Voici la liste des commerces autorisés à rester ouverts par dérogation : 

● Entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles
● Commerce d'équipements automobiles
● Commerce et réparation de motocycles et cycles
● Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles
● Commerce de détail de produits surgelés
● Commerce d'alimentation générale
● Supérettes
● Supermarchés
● Magasins multi-commerces
● Hypermarchés
● Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé
● Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé
● Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé
● Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé
● Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
● Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé
● Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
● Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route
● Commerce de détail d'équipements de l'information et de la communication en magasin spécialisé
● Commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé
● Commerce de détail de matériels de télécommunications en magasin spécialisé
● Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé
 Commerce de détail de textiles en magasin spécialisé
● Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé
● Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé
● Commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé
● Commerce de détail d’optique
● Commerce de détail d'aliments et fournitures pour les animaux de compagnie
● Commerce de détail alimentaire sur éventaires lorsqu’ils sont installés sur un marché
 Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasins spécialisés
● Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés
● Hôtels et hébergement similaire
● Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée lorsqu'il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier
● Terrains de camping et parcs pour caravanes lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier
● Location et location-bail de véhicules automobiles
● Location et location-bail d'autres machines, équipements et biens
● Location et location-bail de machines et équipements agricoles
● Location et location-bail de machines et équipements pour la construction
● Activités des agences de placement de main-d'oeuvre
● Activités des agences de travail temporaire
● Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques
● Réparation d'ordinateurs et d'équipements de communication
● Réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques
● Réparation d'équipements de communication
● Blanchisserie-teinturerie
● Blanchisserie-teinturerie de gros
● Blanchisserie-teinturerie de détail
● Services funéraires
● Activités financières et d'assurance
● Commerce de gros
● Commerce de produits de toilette, d'hygiène, d'entretien et de produits de puériculture.

Concernant les marchés alimentaires ouverts et couverts peuvent continuer à accueillir du public, dans le respect d’un protocole sanitaire strict et avec une organisation permettant d’empêcher les regroupements de plus de 6 personnes au sein du marché, dans la limite de 4m² par personne.

Les stands non alimentaires doivent en revanche être fermés.