Conflit à la Poste: un protocole d'accord signé

social
La poste
Les discussions ont notamment concerné la promotion des salariés. ©Martinique la 1ere
Directions et syndicats de la Poste ont poursuivi leurs discussions ce lundi 3 février 2020. Les 22 points de la plateforme de revendication ont été passés en revue. La pérennisation du statut des agents en CDD a été reconnue. Un protocole de fin de conflit a été signé en début de soirée.
Les négociations de ce lundi 3 février 2020 ont concerné les trois premiers points de la plateforme de l'intersyndicale de la Poste : arrêt de "l'autoritarisme du directeur régional" et de son équipe, un dialogue social responsable et respectueux et le respect de la parole donnée. Des discussions  conduites avec la direction nationale.

Pour tous les autres points référencés, un collectif de cadres supérieurs a mené les négociations avec les syndicats FO, GCTM, SUD et CFTC. La pérennisation du statut des agents en CDD a été reconnue. 110 contrats (CDI) ont été actés. 

Les discussions ont aussi concerné la promotion des salariés, l'ouverture des bureaux sur l'ensemble du territoire martiniquais, le respect des repos hebdomadaires y compris pour les CDD. 
Le protocole d'accord de fin de conflit a été signé en début de soirée (lundi 3 février 2020).


Blocage depuis le 14 janvier 2020


Les centres de Tri et les bureaux ont été bloqués le 14 janvier dernier, jour du début de cette grève. La direction de la Poste a déposé un référé.
Le mardi 28 janvier 2020, le tribunal donne gain de cause à la direction en reconnaissant un trouble manifeste illicite et en ordonnant la levée des barrages. Les accès étant libres les négociations ont débuté entre les syndicats et les cadres de la direction. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live