Le conseil municipal de Saint-Pierre se divise à cause des législatives

élections
Christian Rapha dans la ville
Christian Rapha et son équipe sillonnent la ville de Saint-Pierre au lendemain de la victoire du candidat du PRM ©Martinique 1ère
Les législatives sont à l’origine de quelques crispations au sein du conseil municipal de Saint-Pierre où le maire Christian Rapha soutient Justin Pamphile, candidat d’EPMN. Mais il doit faire face à des positions divergentes de deux de ses adjoints
Mario Marquet et Jacky Espartero sont respectivement 7e et 4e adjoint. Tous deux ont clairement affiché leur soutien à Marcelin Nadeau, candidat de Nou Pèp La. Le maire, Christian Rapha, soutient Justin Pamphile d’Ensemble Pour une Martinique Nouvelle. Sa première adjointe, Rose-Marie Genot-Plesdin en est même la suppléante.

Les choses auraient pu en rester là, sauf que les prises de parole se sont multipliées ces derniers temps, et Jacky Espartero, ancienne gloire et ancien dirigeant de l’Assaut de Saint-Pierre, impliqué dans la vie de la commune, affirme avoir été qualifié de traître par le maire, d’être passé à l’ennemi à cause de son soutien affiché à Marcelin Nadeau. La tension est telle que Jacky Espartero, en charge de la culture et du patrimoine, a demandé publiquement et par écrit au maire de lui retirer ses délégations de signatures, lundi dernier lors du conseil municipal. Christian Rapha l'a invité à démissionner auprès de la Préfecture comme le veut la réglementation.

Crise passagère ou durable ?

Une situation crispante qu’aucune des deux parties ne veut voir comme pouvant être préjudiciable, pour le travail restant à accomplir, au sein de ce conseil municipal, installé il y a à peine deux ans. Le maire ne veut pas accorder trop d’attention à cette crise qui n’en n'est pas une selon lui… Ses adjoints rappellent qu’ils ont été parmi les piliers de la campagne municipale de 2015 avec Christian Rapha. Les tensions vont-elles s'apaiser après les législatives ?
Les Outre-mer en continu
Accéder au live