Conseils municipaux : 6 autres communes martiniquaises installent leurs élus

élections
Election de conseils municipaux
Election de conseils municipaux à Schoelcher et Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Les mairies d'Ajoupa-Bouillon, Bellefontaine, Fort-de-France, Schoelcher et Sainte-Luce installent à leur tour leurs conseils municipaux (mercredi 27 mai) et (25 mai 2020) au Lorrain.
Le conseil municipal de Bellefontaine confirme Félix Ismain (27 mai 2020) à la tête de l'équipe pour un troisième mandat, lors d'une cérémonie d'installation à la salle polyvalente de Fonds Boucher. Un cadre idéal pour respecter les distances physiques dans le contexte du coronavirus.

Dans la grande salle de la mairie, le conseil municipal de Schoelcher a confié un troisième mandat à Luc Clémenté (2008, 2014, 2020). Cette responsabilité pourrait être encore plus ample avec la perspective d'une présidence de la Communauté d'Agglomération du CEntre de la Martinique (CACEM, Fort-de-France, Schoelcher, Lamentin et Saint-Joseph).

Depuis la création (en 2000) de cet Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPIC), la présidence a été assurée successivement par Fort-de-France, Lamentin, Saint-Joseph, mais pas encore par Schoelcher.
Luc Clémenté
Luc Clémenté, réélu maire de la ville de Schoelcher (27 mai 2020). ©Martinique la 1ère

Un comité pour valoriser les personnalités martiniquaises


Les élus de la ville de Fort-de-France se sont retrouvés (27 mai 2020) au 6e étage de la mairie, dans les conditions d'hygiène et de sécurité qu'exige la crise sanitaire actuelle. Didier Laguerre retrouve son fauteuil de maire de la ville pour un deuxième mandat consécutif.

Quelques élus ont commenté la destruction des statues de Victor Schoelcher. Le maire de Fort-de-France a saisi l'opportunité pour évoquer une initiative. Dans la soirée, Maurice Bonté est réélu maire d'Ajoupa-Bouillon pour la 5e fois de sa carrière (1995, 2001, 2008, 2014, 2020). Lui qui est aussi président de l'association des maires de Martinique, fait tellement l'unanimité qu'il n'avait pas de concurrent au premier tour des municipales (15 mars 2020).

Au même moment à Sainte-Luce, Nicaise Monrose est élu pour la deuxième fois à la tête de la commune. La cérémonie s'est déroulée dans la salle de sports de la ville en présence d'un public restreint à cause du coronavirus. Nicaise Monrose a notamment lu et fait remettre aux intéressés la charte de l'élu local qui résume leur rôle et leur mission.

Dans son discours, le maire a détaillé les mesures de lutte contre la pandémie et en particulier l'organisation pour le retour à l'école..."si l'eau revient dans les robinets", espère-t-il avec un certain agacement.

Au Lorrain, Justin Pamphile entame un troisième mandat. Il a obtenu du conseil municipal (mardi 26 mai 2020), une large majorité de 25 voix. Élu en 2008, réélu en 2014 et le 15 mars 2020 dès le premier tour.
 

Jeudi (28 mai 2020) les élus de Rivière-Salée et du Prêcheur achèveront les installations des élus du premier tour.

Jenny Dulys-Petit devra attendre avant d’être investie. L’installation de son conseil municipal du Morne-Rouge a été annulée en raison d’un vice de procédure. La légalité de cette réunion a été remise en cause par l’opposition qui estime qu’elle n’a pas été présidée, comme le veut l’usage, par le ou la doyenne des conseillers municipaux présents. Une nouvelle séance d’installation du conseil municipal de la commune est annoncée (28 mai 2020) à 10 heures.

Dépôt des listes du second tour


L'organisation du second tour des élections municipales, prévu le 28 juin, se précise. À l'issue du conseil des ministres, de ce mercredi 27 mai Christophe Castaner a déclaré que le dépôt des candidatures se tiendrait du 29 mai au 2 juin. La campagne débutera le 15 juin 2020, selon le ministre de l'Intérieur. 
 
Initialement prévu le 22 mars, le second tour des élections municipales a été reporté en raison de l'épidémie de coronavirus. Ce second tour ne concerne que 7 des 34 communes (Diamant, Ducos, Rivière-Pilote, François, Marin, Saint-Joseph et Marigot).