publicité

La contestation prend forme au MIM

Une quinzaine de militants du MIM demandent à Alfred Marie-Jeanne de mettre un terme à une attitude jugée autocratique. Ils veulent que le mouvement retrouve son mode de fonctionnement et réclament la tenue d’une assemblée générale pour "remettre le mouvement en ordre de marche".

Militants contestataires du MIM (28 février 2018) © M.Violton
© M.Violton Militants contestataires du MIM (28 février 2018)
  • Maurice Violton
  • Publié le
Ils sont donc une quinzaine de militants historiques du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais), à s’être affiché dans un groupe de réflexion. Des élus en fonction, des responsables de Comité Patriotes ou des membres fondateurs. Tous sont agacés par la crise que traverse leur parti politique, depuis décembre 2016. Cette date marque ce que les contestataires qualifient de "dérives autocratiques du président (du MIM, ndlr), Alfred Marie-Jeanne".

Les contestataires veulent d’une assemblée générale "pour tout régler"


Des "dérives" allant de l’accès à des réunions du Comité National qui leur est interdit, aux courriers restés sans réponses, en passant par des choix ou des désignations de candidats "lors d’élections, sans concertation". Dernier épisode en date, le député Jean-Philippe Nilor empêché de parler lors d’une réunion. Au-delà de ces constats, "le groupe veut d’une assemblée générale pour tout régler", souhaite Emmanuel Cheviot, l’un des contestataires.

Le groupe de réflexion l’affirme : il ne demande la tête de personne. Il veut juste retrouver un mode de fonctionnement d’antan qui lui permis de devenir un parti aussi fort ces derniers temps.

Le groupe de réflexion des Patriotes a tenu à s’exprimer en dehors du parti, car n’ayant pas eu de réponses à l’intérieur. Pour ces militants, aujourd’hui désabusés et triste de cette situation, il n’est pas question de scission ou de créer une autre formation. Ils veulent tous se battre derrière ce slogan cher aux indépendantistes, "Informer, Éduquer, Mobiliser, et Organiser le peuple, afin de construire une Martinique nation"...

(Re)voir le reportage de Franck Zozor et de François Marlin
militants Mim

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play