publicité

Contrats aidés : les principaux axes routiers de Martinique sont au ralenti

Comme elle l'avait annoncé, la mobilisation de l'intersyndicale de ce jeudi (21 septembre) a commencé dès 6 heures avec une opération escargot au départ de Ducos, du Lamentin et de Case-pilote. Ainsi, les principaux axes de l'île sont ralentis.

L'opération escargot a commencé dès 6 heures ce matin. © Christine Cupit
© Christine Cupit L'opération escargot a commencé dès 6 heures ce matin.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le , mis à jour le
Que vous habitiez le Sud, le Nord ou le centre, peu de chance que vous ayez pu être épargnés par la grande mobilisation prévue ce jeudi 21 septembre par l'intersyndicale composée d'enseignants et de personnels de la fonction publique. 
Les trois convois partis Ducos, du Lamentin et de Case-pilote dès 6 heures ce matin (21 septembre) convergent doucement en ce moment vers la maison des syndicats à Fort-de-France pour un rassemblement unitaire à 10 heures. L'intersyndicale devrait par la suite se rendre en Préfecture. 

L'intersyndicale a souhaité maintenir la mobilisation malgré l'annonce de 500 contrats supplémentaire faisant l'académie passée de 380 à 880 contrats aidés hier (mercredi 20 septembre). Les besoins seraient selon les syndicats évalués à 940 contrats pour l'ensemble de l'académie. Mais à cela il faut rajouter les contrats aidés des municipalités et des associations. 

Écoutez Sandra Symphor, UNSA-membre de l'unité syndicale et associative, interrogée par Christine Cupit : 

Interview Sandra Symphor

Sur le même thème

  • social

    Les employées de Jikaélé ne sont pas payées

    Les employées de l’association Jikaélé sont toujours en attente de leurs salaires du mois d’août dernier. La structure spécialisée dans l'organisation de centres de loisirs et séjours de vacances est en difficulté depuis plusieurs mois.

  • social

    Les services des impôts sont en grève

    Les agents du syndicat Solidaires Finances Publiques section Martinique sont mobilisés depuis ce jeudi matin (23 novembre). Un mouvement national pour dénoncer les dégradations de leurs conditions de travail. 

  • social

    Les syndicats de la CTM dénoncent les mauvaises conditions de travail

    Plusieurs organisations syndicales de la Collectivité Territoriale de Martinique, ont adressé un courrier au président de l'exécutif pour lui signifier leur préavis de grève illimité à partir du lundi 27 novembre. Ils dénoncent la dégradation des conditions de travail au sein de la structure.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play