martinique
info locale

La Convention Citoyenne pour le Climat se met en place : 150 citoyens seront tirés au sort dans toute la France

climat
climat
Le lac El Cisne, en Colombie, lors d'une sécheresse, le 31 juillet 2014 ©EITAN ABRAMOVICH / AFP
Le Président de la République, Emmanuel Macron, doit faire appel à des citoyens de toute la France afin de formuler des propositions pour la mise en œuvre de la transition écologique. La sélection va commencer à partir du 15 août 2019.
Entre le 15 août et la mi-septembre, la société de sondage Harris interactive, va téléphoner à 300 000 personnes pour leur proposer de participer à la Convention Citoyenne pour le Climat. L’objectif est de constituer un échantillon représentatif de la population française et non une assemblée d’experts.
 

4 participants sur les 150 retenus seront issus des Outre-mer


Ainsi, près de 28% des participants seront soit sans diplôme ou titulaires du brevet des collèges.
Et pour respecter le poids démographique de chaque territoire, quatre personnes parmi les 150 retenues, seront issues des Outre-mer. Quatre autres suppléants pourraient être désignés.

Ces derniers devront se rendre disponibles, pour six week-ends de trois jours de travail à Paris, d’ici à la fin de l’année. Le transport de ces contributeurs vers l’hexagone sera pris en charge par l’état. Ils percevront une indemnité journalière de session.

Réchauffement climatique usine fumées
©REMY GABALDA / AFP
"C’est un exercice inédit grandeur nature" se félicitait François de Rugy, (alors ministre de la transition écologique et solidaire), à l’issue d’un conseil des ministres le 3 juin 2019. L'ancien ministre soulignait par ailleurs via twitter, la réussite de l’exemple irlandais. "Cela a permis de faire changer les choses".
 

Réaction de l’association écologique Greenpeace France 

Par cette manœuvre, le gouvernement se dédouane de ses responsabilités et repousse le moment d’agir, alors que les solutions sont connues depuis longtemps et que des textes importants pour le climat, comme la loi d’orientation des mobilités ou la loi climat-énergie sont déjà en cours d’examen.

Les conclusions de cette Convention Citoyenne pour le Climat sont attendues pour début 2020


Ces 150 citoyens volontaires devront rendre leurs recommandations en début d’année prochaine (2020). Emmanuel Macron a promis une discussion "sans filtre" après les restitutions.
Haut conseil pour le climat
https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/hcc_rapport_annuel_2019.pdf
Publicité