Coronavirus : nos aînés retrouvent le plaisir des visites de leur famille dans les EHPAD en Martinique

coronavirus
Ehpad du Carbet
©Martinique la 1ère
Le confinement de nos aînés "allégé" depuis le lundi 20 avril 2020. Les familles pourront rendre visite à leurs parents mais dans un cadre très strict imposé par Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé. Aucun contact physique ne sera possible.
Les personnes âgées résidant en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) sont particulièrement vulnérables au Covid-19. 
Pour les protéger, le Gouvernement avait pris une mesure stricte : les personnes extérieures n’avaient plus le droit de se rendre dans ces établissements. 

Après six semaines de grande solitude et malgré la bienveillance du personnel des EHPAD, la crainte des professionnels du secteur était que les plus vulnérables finissent par mourir de tristesse.

Le personnel est toujours soumis à des règles très strictes pour se protéger et protéger les résidents des établissements. 

Ce droit de visite sera donc appliqué "à la demande du résident", a précisé le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. Deux personnes de la famille au maximum sont autorisées et aucun contact physique ne sera possible.
 

"Ce sera dans des conditions extrêmement, vous l'imaginez, limitées, pas plus de deux personnes de la famille (...), ce sera sous la responsabilité des directions d'établissement, qui devront dire à la famille lorsque ce sera possible et dans quelles conditions".

-Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé.


Toutes les règles de distanciation et les gestes barrières pratiqués au quotidien restent indispensables.
EHPAD
visite autorisée sous conditions dans les Ehpad ©Martinique la 1ere
Le plus prudent, pour les familles est donc de contacter l'EHPAD où résident un parent, afin de savoir si les visites peuvent avoir lieu et sous quelle forme, avant de prendre, le cas échéant, un rendez-vous. 

Pour la famille, L’impossibilité sera maintenue de toucher la personne.

Le motif, sur l'attestation de déplacement dérogatoires, mentionnant "déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou la garde d'enfants", semble être la case la plus adéquate.

N'oubliez pas, comme toujours, de bien renseigner la date et l'heure de sortie.


Patients en fin de vie 


C’est l’équipe médicale qui contactera la famille lorsque le patient est en fin de vie. 

Une seule personne de la famille sera autorisée à venir.
Il devra passer un contrôle de température et être muni d’un EPI (Équipement de protection individuelle : visière, charlotte, masque, sur-blouse et sur-chaussure).

Pour l’heure sur les 34 établissements spécialisé dans l’accueil des personnes âgées dont 24 EHPAD aucune victime n’est à déplorer à la Martinique.