Coronavirus : l'Assaupamar en "quête de justice et de vérité"

justice
Tribunal administratif
Le tribunal administratif à Cluny (Schoelcher ) ©Martinique la 1ère
L’Assaupamar, la CSTM et un chef d’entreprise ont déposé le 26 mars 2020 une requête devant le tribunal administratif. Une démarche pour forcer les autorités sanitaires à prendre des décisions pour protéger la population du Covid-19. La décision devrait être connue dans les prochaines heures.
Le coronavirus poursuit son développement en Martinique. Les autorités dénombrent 111 cas de COVID-19 dont 12 hospitalisés en réanimation et 2 personnes guéries. (situation du dimanche 29 mars 2020, point ARS).

L'ASSAUPAMAR, (association écologiste de Martinique) la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais), un chef d’entreprise et une dizaine d'avocats ont déposé, le 26 mars 2020, un référé devant le tribunal administratif.Par cette action les requérants poussent les autorités sanitaires à prendre des décisions pour protéger la population du Covid-19. Ils demandent la généralisation des tests de dépistage.  

(Re)voir le reportage de Cécile Marre et de François Marlin. 
Dans une action identique et à la même période en Guadeloupe, le tribunal administratif de Basse-Terre a donné raison à l'UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe).

Le juge des référés ordonne à l’ARS et au CHU de Guadeloupe, de passer commande au plus vite de tests de dépistage et de chloroquine.