Coronavirus en Martinique : 7 décès et 862 nouveaux cas entre le 5 et le 11 avril 2021

coronavirus
Service réanimation du CHUM
Service de réanimation à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. ©CHU de Martinique

862 nouveaux cas de coronavirus sont confirmés par l'agence régionale de santé entre le 5 et le 11 avril 2021. 7 personnes sont décédées en une semaine. 121 personnes sont en cours d'hospitalisation dont 24 en réanimation. La situation sanitaire continue de se dégrader en Martinique. 

7 personnes sont décédées des suites du coronavirus entre le 5 et le 11 avril 2021 (6 personnes sont décédées entre le 29 mars et le 4 avril) ce qui porte à 64 le nombre de décès signalés par le CHUM  depuis le début de la pandémie. 

- 51 en provenance de Martinique

- 8 en provenance de Guadeloupe

- 2 en provenance de Guyane

- 3 en provenance de l'étranger

862 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés entre le 5 avril et le 11 avril 2021, contre 724 la semaine précédente. 

Le taux d'incidence est de 240 cas pour 100 000 habitants. Le taux d'incidence correspond au nombre de cas positifs au coronavirus pour 100 000 habitants.

Le taux de positivité a dépassé le seuil d'alerte avec 11, 4 % de personnes positives sur le nombre de tests réalisés. 

Toutes les tranches d'âge sont touchées. 

Les clusters hors milieu scolaire sont au nombre de 4 et en cours d'investigation. 

Vaccination 

 

- 24 799 personnes ont reçu au moins une injection

- 31 348 doses ont été injectées (1ère et 2ème injection)

La Martinique en niveau de vulnérabilité élevée 

 

La situation sanitaire continue à se dégrader fortement en Martinique.

L’augmentation des indicateurs épidémiologiques du SARS-CoV-2 s’est poursuivie encore cette deuxième semaine d’avril traduisant une intensification de la circulation virale sur le territoire.

Alors que l’activité de dépistage était en légère augmentation, les seuils d’alerte des taux de positivité et d’incidence étaient dépassés.
 

En milieu hospitalier, l’activité restait très soutenue avec un nombre élevé d’hospitalisations en médecine et en réanimation. Elle l’était également en médecine de ville et en augmentation par rapport à la semaine précédente. Le variant anglais circule activement dans la population et une circulation à bas bruit des variants Brésil/Afrique du Sud ainsi que Nigéria/US est constatée. 

Agence régionale de santé.

 

Les mesures individuelles de prévention et collectives de freinage et l’accélération de la vaccination sont des enjeux majeurs