Coronavirus en Martinique : "le plus dur est de voir des mères de famille mourir en suffoquant" témoigne une infirmière

hôpital
Décès à l'hôpital
Le personnel soignant retourne une patiente qui vient de mourir... ©Martinique la 1ère
Il faut se féliciter de la diminution des contaminations, mais un voile de tristesse couvre la Martinique qui déplore 527 décès depuis le début de l'épidémie de coronavirus malgré tous les efforts du personnel soignant.

Derrière la porte d'un service de soins, une patiente se bat pour vivre...en vain. "La patiente vient de décéder. Elle a lutté comme elle pouvait et...c'est fini", raconte une soignante.

Le personnel qui voit ces scènes se répéter depuis plusieurs semaines, est rompu à l'exercice. Une équipe qui est comme soudée dans l'horreur de la pandémie.

"Subir ça c'est pas évident" déclare une infirmière qui en réconforte une autre. "Ça reste des morts violentes par asphyxie, c'est long, les gens se voient partir. (...) On ne peut pas rester insensible...c'est très violent de mourir avec la covid", témoigne le docteur Camille Metral, médecin service covid. 

"Le plus dur est de voir des mères de famille mourir en suffoquant" ajoute l'infirmère Tania Francietta.

(Re)voir le reportage de Corinne Jean-Joseph et Christelle Sivatte.

Les décès de la covid à l'hôpital de Martinique