Coronavirus : les jeunes sont aussi sujets à l'infection

coronavirus
Coronavirus
©Pixabay.com
Si les personnes âgées étaient considérées comme les plus fragiles au début de l'épidémie, les jeunes adultes sont aussi frappés de plein fouet par le virus.En Martinique, un patient de 25 ans infecté par le coronavirus est en réanimation. Une patiente de 16 ans est décédée en Ile-de-France.
En Martinique, sur les 93 patients touchés par le virus et hospitalisés au CHUM (Centre hospitalier universitaire de Martinique), un jeune adulte de 25 ans, infecté par le virus est en réanimation.

L'état de santé de ce patient en réanimation au CHUM (Centre hospitalier universitaire de Martinique) démontre que les jeunes adultes sont aujourd'hui aussi frappés par ce virus. 

Au début de l'épidémie, les personnes les plus vulnérables face au virus étaient d'abord les personnes âgées, la faute aux défenses immunitaires qui diminuent avec l'âge et aux maladies graves et chroniques plus fréquentes chez les personnes âgées. 

Mais la donne change. En France, 30,6% des cas confirmés appartiennent à la tranche d’âge 15–44 ans sans que l'on connaisse précisément le nombre exacte des moins de 25 ans. 
 

Une jeune française de 16 ans décède du coronavirus 


Julie, 16 ans, première adolescente morte en France du coronavirus (jeudi 27 mars 2020) ne faisait pas partie des personnes à risques et ses proches ne lui connaissaient aucune maladie, aucun antécédent, aucun facteur qui aurait pu aggraver sa réaction face au Covid-19.

Pour le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l'information concernant la jeune fille est "importante, puisque les formes sévères chez les sujets jeunes sont extrêmement rares".

"Elles surviennent de temps en temps pour des raisons multiples. On le voit notamment dans certaines infections virales avec des formes extrêmement sévères exceptionnelles", a-t-il souligné le jeudi 26 mars 2020.


Lycéenne en bac pro dans l'Essonne, Julie avait commencé à tousser la semaine dernière.
Malgré les sirops et les plantes que lui a administré alors sa mère, les crises de toux ne passent pas. Mais chez elle, personne ne s'inquiète encore : on dit que les jeunes ne sont pas touchés. Et surtout : ses deux premiers tests au Covid-19 sont négatifs.

Lundi 23 mars 2020, sa mère l'amène tout de même chez le médecin généraliste.
Victime de détresse respiratoire, Julie est hospitalisée à Longjumeau. Son état s'aggrave encore et elle est transférée dans la nuit à l'hôpital Necker, à Paris. Elle est alors soumise à un troisième test. Il est positif, elle a bien le Covid-19. Elle est alors immédiatement intubée mais la maladie a déjà gagné trop de terrain.
 

Vous n'êtes pas invincibles !

 

Le directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) Tedros Adhanom Ghebreyesus, s'est adressé le 20 mars 2020 aux jeunes face à la pandémie de coronavirus qui se propage. 

Aujourd'hui j'ai un message pour les jeunes: vous n'êtes pas invincibles ! Ce virus peut vous conduire à l'hôpital pendant des semaines , et même vous tuer. Même si vous ne tombez pas malade, les choix que vous faites dans vos déplacements peuvent être une question de vie ou de mort pour quelqu'un d'autre.

- Tedros Adhanom Ghebreyesus. Directeur général de l'OMS.

 

En France, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a rapporté, dans un point-presse du mercredi 18 mars 2020, que la moitié des patients alors hospitalisés en réanimation avaient "moins de 60 ans"


Confinement jusqu'au 15 avril au moins 


 Edouard Philippe a annoncé hier (27 mars)  le renouvellement du confinement contre le coronavirus  jusqu'au mercredi 15 avril.

Le premier ministre a également annoncé qu'il pourrait être à nouveau prolongé, "si et seulement si la situation sanitaire l'exige", a-t-il précisé.
De son coté, le Conseil scientifique avait recommandé un confinement de six semaines, à compter de sa mise en oeuvre à savoir le 17 mars dernier.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live