Coronavirus : la belle démarche de solidarité de Sarah dans son quartier à Sainte-Anne

solidarité sainte-anne (martinique)
Sarah Malsa
Une aide alimentaire proposée par Sarah dans son quartier à Sainte-Anne. ©CP
Les exemples d'initiatives solidaires se multiplient en Martinique. À Sainte-Anne, Sarah propose sur ses propres deniers, de venir en aide aux personnes dans le besoin, avec un repas, du lait, des oeufs, des légumes ....Elle invite tous ceux qui le peuvent à en faire autant.
Face à la crise sanitaire que nous connaissons, il y a de grands dons, visibles et médiatisés.

Et puis, il y a des dons plus discrets. Des initiatives locales, souvent postées sur les réseaux sociaux.
Tous ces dons sont nécessaires et forment les maillons d'une chaîne humaine qui tente de faire front face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus sur la vie quotidienne de tout un chacun.

Les petits boulots n'ont plus pignon sur rue, de nombreuses personnes se retrouvent sans emploi. Les associations caritatives sont de plus en plus sollicitées.

Sarah a décidé de relayer une initiative en proposant un repas, un panier de légumes... à une personne, à un enfant dont la famille n'arrive plus à joindre les deux bouts.
 

Un repas cuisiné, une boîte de céréales, du lait, du pain, des œufs, du fromage, de la confiture, quoi que ce soit, je ferai de mon mieux pour vous aider.

-Sarah à Sainte-Anne le 10 avril 2020.

Faire savoir aux autres qu'ils peuvent compter sur vous !


Dans son message sur les réseaux sociaux, Sarah affiche sa volonté de venir en aide aux habitants qui l'entourent.

Elle ne pourra pas combler toutes les demandes mais si tout un chacun suit son exemple, dans la mesure de ses moyens, un formidable réseau d'entraide couvrira une partie des besoins d'une personne ou plus qui n'ose peut-être pas toujours demander de l'aide.

Il faut faire savoir aux autres qu'ils peuvent compter sur vous.


Un coup de chapeau donc à Sarah qui, sur ses propres deniers saura faire retrouver le sourire à un enfant, à une mère, à un père dans le besoin. 

Si vous craignez que vous ou votre enfant ne puissiez pas prendre le déjeuner, le dîner ou le souper n'hésitez pas à m'envoyer un MP (message privé) sans crainte, culpabilité ou honte. Je ferai ce que je peux pour vous aider.
 

Bien sûr Sarah ne pourra pas aider au-delà de ses moyens mais elle compte sur un mouvement de solidarité communicatif pour que chacun aide à sa manière son voisin dans le besoin. 

Une association l'accompagnera également pour mieux identifier les personnes dans le même cas.Sarah nous invite aussi à en faire autant en publiant son message sur votre page facebook. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live