Coronavirus : limitation du nombre de passagers entre la Guadeloupe et la Martinique, dès le 21 septembre 2020

coronavirus
Voyageurs à Pôle Caraïbes
Voyageurs à l'aéroport Pôle Caraïbes en Guadeloupe ©Guadeloupe 1ère / DR
Le flux de voyageurs sera limité à compter du lundi 21 septembre 2020, entre Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. Cette décision vise à "réduire le risque de propagation de la Covid-19 aux Antilles françaises", précise un communiqué du préfet de Martinique, Stanislas Cazelles. 
Le préfet de Martinique a pris un arrêté limitant le nombre hebdomadaire de passagers en provenance de la Guadeloupe. Le flux sera diminué de moitié sur les compagnies aériennes et le transporteur maritime inter-îles à partir du lundi 21 septembre 2020.

Objectif affiché dans son commniqué (daté du 18 septembre) : "réduire le risque de propagation de la Covid-19 aux Antilles françaises, en complément du contrôle obligatoire de la température à l’embarquement".
 

- 450 passagers transportés par la société Air Caraïbes ;
- 400 passagers transportés par la société Air Antilles ;
- 100 passagers transportés par la société Air France;
- 300 passagers transportés par la société Express des îles.

(La préfecture)


Situation préoccupante en Guadeloupe


Lors d'un point presse tenu jeudi 17 septembre concernant la pandémie en France et les mesures visant à freiner sa progression, le ministre de la santé, Olivier Véran n'a pas caché son inquiétude, en laissant planer un durcissement des contraintes sanitaires.
 

Si la situation sanitaire ne s'améliore pas à Marseille et en Guadeloupe (...), il faudra prendre des mesures encore plus fortes.

(Olivier Véran)


Un nouveau bilan est prévu en ce début de semaine par les autorités sanitaires de l'île soeur, afin d'apprécier l'évolution de la situation. 

En fin de semaine (vendredi 18 septembre), la Guadeloupe, mais aussi la Martinique et la Guyane étaient à un "niveau de vulnérabilité élevé" selon Santé Publique France.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live