Coronavirus en Martinique : 4 pompiers en contact avec un cas potentiel lors d'une intervention à Fort-de-France

coronavirus
Pompiers en quarantaine
©MartiniqueLa1ere-web
C'est lors d'une intervention ce lundi matin (16 mars 2020) à Fort-de-France qu'une équipe de quatre pompiers de Schoelcher s'est retrouvée en contact direct avec un homme présentant des symptômes de coronavirus covid-19. Des mesures seront prises pour la sécurité de tous. 
Voilà une intervention que ces quatre sapeurs-pompiers de la caserne de Schoelcher n'oublieront pas. Ils ont été appelés vers 8 heures ce lundi 16 mars 2020 pour une intervention qui semblait anodine, un homme pris de malaise sur son lieu de travail à Fort-de-France.

Une fois sur place, les secouristes et le médecin du SAMU constatent que l'homme était passager lors d'une récente croisière et qu'il aurait dû être confiné à domicile.  Selon le chef de salle du CODIS, l'homme a été pris en charge par le SAMU et acheminé à l'hôpital Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France selon la procédure exceptionnelle.
Cependant dans un communiqué diffusé en début de soirée (lundi 16 mars 2020), le Service Départemental d'incendie de Secours affirme qu'à leur arrivée, les sapeurs-pompiers ont constaté que "la victime ne présente ni toux, ni température, mais que celle-ci serait revenue de croisière il y a 15 jours. Après examen par le médecin du Samu présent sur intervention, la victime a été laissée sur place et devait se rendre à son domicile". 

Si selon nos informations, il a été question au départ de mise en quatorzaine suite à cette intervention en contact direct avec ce cas potentiel de coronavirus covid-19, finalement les quatre pompiers ont reçu des masques qu'ils devront porter sur toutes leurs gardes.
Par ailleurs, "une désinfection totale de l’engin a été effectuée dès leur retour en caserne", indique le SDIS. De plus, le service précise que désormais tous les sapeurs-pompiers porteront "systématiquement un masque chirurgical" sur leur intervention.  

Le directeur de l'Agence Régionale de Santé avait appelé à la responsabilité de chacun, mais son message semble ne pas avoir été entendu de tous.