Coronavirus : en Martinique, la solidarité ne faiblit pas envers les soignants

solidarité
CHUM Martinique
Prise en charge au CHU de Martinique. ©Capture Facebook Centre Hospitalier Universitaire de Martinique
Applaudir les personnels soignants tous les soirs à 20h, est devenu un rituel partout en France et en outremer. Cette gratitude est aussi régulièrement exprimée par des organisations publiques et privées, à travers des dons de matériels, mais pas seulement.
On ne dira jamais assez de "merci" à tous les personnels de la chaîne de soins, tant leur dévouement et leur professionnalisme sans réserve sautent aux yeux dans la gestion de la crise sanitaire atroce qu’affronte le monde entier depuis des mois. Plusieurs parmi ces professionnels y ont laissé leur vie, ou sont contaminés pour nous sauver.
 

Ces soignants, nos héros…


Cette abnégation est d’autant plus admirée par la population que ces personnels manquent de moyens de protection et de matériel.
En Martinique 4000 masques en tissu (de type Garridou) sont fabriqués à titre bénévole par des couturières et couturiers pour venir en aide au CHUM (Centre Hospitalier Universitaire de Martinique). La chanteuse Jocelyne Béroard est la marraine de "Solidarités Masques". La CMA (Chambre des Métiers et de l'aAtisanat) appuie aussi cette opération.

Il y a une semaine, les urgentistes du CHUM ont été applaudis (lundi 30 mars) par les policiers. Ces deux corps de métier en première ligne pour mener de front cette bataille contre la propagation du virus, se sont mutuellement applaudis. 

On observe également chez nous des applaudissements nourris tous les soirs comme dans la plupart des villes de France, pour saluer l'engagement de tous les soignants et les encourager à tenir bon, face à un ennemi invisible qui sème la mort quotidiennement sur tous les continents.
 

Le soutien des entreprises ne faiblit pas


Et puis il y a les dons spontanés de grandes entreprises ou organismes publics et privés à l’égard de ces héros, pour leur donner du baume au cœur. En Martinique, s’ajoutent à la liste des soutiens, une ferme agricole, des producteurs de bananes ou encore la raffinerie des Antilles-Guyane...

La Rubimornaise, une ferme agricole avec ses serres de culture maraîchères hors sol, offre une fois par semaine un panier fraîcheur de légumes à chaque personnel soignant, sur présentation d’une attestation (à la Lézarde au Lamentin).
Maraîcher la rubimornaise
Panier de légumes ©Cap Facebook La Rubimornaise
Les producteurs de bananes de la coopérative banamart, distribuent gratuitement leurs fruits aux équipes de La Meynard. 3 fois par semaine, entre 30 et 50 colis sont livrés au CHU ; ces planteurs se sont engagés à le faire aussi longtemps que durera le confinement.  
Label bananes françaises
©BANAMART
Plusieurs boulangeries et pizzerias livrent également leurs produits aux personnels de santé.
Une grande marque d’aliment pour bébés (Blédina) propose d’offrir le goûter aux crèches réquisitionnées pour la garde des enfants du personnel soignant.

Un producteur local de matelas (Abadie), serait prêt à fournir gratuitement un stock aux hôpitaux. Cette même entreprise étudie également la possibilité d’adapter son outil industriel, pour aider à confectionner des masques de protection.
 

Initiatives dévoilées sur les blogs


Sur son blog, le chef d'entreprise et publicitaire Emmanuel Dereynal, affirme qu'un loueur de villas touristiques (Rum'Trotters), se tient prêt à affecter ses logements au personnel de santé qui serait forcé de s'isoler, pour confinement.
Il ajoute qu'une entreprise spécialisée dans la production et la distribution de consommables marins (Wind Martinique) a décidé d'offrir aux professionnels, son stock de gants jetables (ainsi qu'aux forces de l'ordre ou aux pompiers qui en auraient besoin).
Visière Antilles Impression 3D
Visière contre le coronavirus ©Cap Facebook Antilles Impression 3D
La jeune entreprise conceptrice de produitds en trois dimenssions (Antilles Impression 3D), a mis au point une visière de protection spcifiquement pour les équipes soignantes.

La créativité c'est justement à ça que ça sert : inventer des solutions quand il n’y a (a priori) que des problèmes !

(Blog d'Emmanuel Dereynal)


De son côté, la SARA (Société Anonyme de Raffinerie des Antilles) a décidé d’offrir 45 000 euros sous forme de bons et cartes carburant pour les blouses blanches des Antilles-Guyane, soit 15 000 euros par territoire.

Ces sommes (récoltées lors d’une collecte en interne), seront réparties entre les personnels hospitaliers du CHU, les sages-femmes et les infirmiers libéraux. La distribution de ces bons d’essence se fera dans la seconde quinzaine du mois d’avril, en collaboration avec les stations Rubi, Vito, Esso et Sol.
Sara raffinerie
Site de la SARA en Martinique. ©Cap Facebook SARA
Dans cette opération "coup de main" à l’égard de la chaîne de soins, le Groupe Bernard Hayot renouvelle sa contribution. Les professionnels peuvent réparer gratuitement leurs pneumatiques dans l'une des enseignes du groupe (sodéva).

GBH promet aussi la fourniture d’1 350 000 masques de protection (chirurgicaux et FFP2). La première livraison (plus de la moitié) est prévue à compter du jeudi 9 avril 2020 en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane et à La Réunion. Le complément est attendu dans la semaine du 13 avril. 
(Dans le détail, 300 000 unités sont réservées pour les martiniquais en première ligne, idem pour les guadeloupéens, 150 000 pour les guyanais et 600 000 pour les réunionnais).

Ce don intervient après la participation de la holding aux côtés du codérum pour la production de gels hydroalcooliques et la mise à disposition de voitures gratuites pour les agents dont les véhicules seraient défaillants au cœur de la crise.
Masques de protection (photo d'illustration)
Masques de protection (photo d'illustration) ©CARLO BRESSAN / AFP

L'aide des collectivités


De son côté, la ville de Fort-de-France doit réceptionner jeudi 9 avril 2020 une commande de 85 000 masques (chirurgicaux et FFP2) en provenance de la Chine. Ceux-ci sont également destinés aux acteurs de soins (publics et privés), aux laboratoires agréés pour les tests du covid-19, à certains employés municipaux, et autres organisations utilisatrices. La ville foyalaise signale qu’elle"renouvellera prochainement d’autres commandes de masques ".   

Quant à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), elle est en attente d’une importante livraison de ces mêmes protections dans les jours qui viennent, à la suite d’une première cargaison de 10 000 unités confiées le 30 mars 2020 à des structures de personnes âgées ou en situation de handicap.

Enfin, les bleus (champions de la dernière coupe du monde de football disputée en 2018 en Russie) ont posté sur les réseaux sociaux, une vidéo de remerciements aux soignants, avec un petit mot de chaque joueur.
Face à cet élan de solidarité, le directeur général du CHUM exprime dans un communiqué sa reconnaissance.

Le CHU de Martinique remercie pour leur générosité, tous ceux qui ont donné et qui donneront.   

(Benjamin Garel)

Les propositions de dons sont toujours les bienvenues au 0596 55 22 30
ou par mail : secretariat.communication@chu-martinique.fr