martinique
info locale

Coronavirus : nos manques de réflexes peuvent faciliter la contraction du virus

coronavirus
Distributeur de savon / coronavirus
Distributeur de savon pour se nettoyer les mains. ©polynesie.la1ere
Alors que les mesures de confinement sont entrées en vigueur partout en France pour faire barrage au coronavirus, certaines manipulations sans précautions, peuvent encore faciliter la contraction du virus.
La population semble avoir pris (enfin) la pleine mesure de la dangerosité du coronavirus qui affole la planète entière. Cependant, on observe une absence de vigilance lors de certaines manipulations au quotidien...et les exemples sont nombreux.

Pousser un charriot de courses… à mains nues
K-dis
K-dis manipulé à la sortie d'un hypermarché. ©Guy Etienne
Taper son code de carte bancaire pour payer dans un commerce... à main nue.
Carte de crédit
Terminaux de cartes de crédits dans une station service. ©Guy Etienne
Faire son code dans les distributeurs automatiques de billets…échanger des espèces… à main nue.
Argent liquide
Manipulation de billet ©Guy Etienne
Payer son carburant par carte bancaire à la borne d’une station service… à main nue.
Borne carte bancaire station service
Borne de paiement par carte bancaire sur une pompe de station service ©Guy Etienne
Ouvrir la porte d’un magasin d’alimentation… composer le code du parking de sa résidence... à main nue.
Digicode parking
Digicode du parking d'une grande résidence. ©Guy Etienne
Taper sur le digicode de son bâtiment pour rentrer chez soi...affichez dans l’ascenseur de son immeuble l’étage de son appartement… à main nue.


Des réflexes peu évidents


Ces manquements sont très fréquents alors que la pandémie fait rage, indépendamment des gestes barrières simples recommandés continuellement sur tous les médias.

Mais les habitudes ont la dent dure, et donc pratiquement personne n’y pense. Pourtant, ces différentes manipulations quotidiennes peuvent déjouer la prévention contre les microbes en général et le coronavirus en particulier.
 
Pour pallier cette carence, au moins deux solutions viennent à l’esprit : le port de gants, ou à défaut, se protéger les mains avec des lingettes ou des mouchoirs jetables, avant chacune de ces opérations incontournables.