Coronavirus : les parlementaires martiniquais demandent "le dépistage généralisé de la population"

coronavirus
Population Martinique
Population de Martinique ©Jean-Claude Samyde
Les 4 députés et les 2 sénateurs de Martinique considèrent que face au coronavirus, la situation de la Martinique est préoccupante. Ils demandent solennellement au Président de la République plusieurs mesures dont le dépistage généralisé de la population avec l’appui des laboratoires locaux.
Le ton des élus de la Martinique change à l'égard du chef de l'Etat Emmanuel Macron. Le ton change car ils constatent l'ampleur de la progression du coronavirus en Martinique. "Avec un nombre de cas attestés qui double presque tous les trois jours. (...) Face à l’évidence d’une catastrophe dont l’ampleur se confirme".

Les parlementaires martiniquais soutiennent sans réserve les initiatives des chercheurs et médecins du collectif "Initiative Citoyenne Chercheurs et Médecins Martinique Codid 19" et de tous les professionnels de santé qui militent pour "un étalement de la courbe" des malades afin de mieux en maîtriser les conséquences.
 

7 actions dont un dépistage massif en Martinique


Les députés Josette Manin, Manuela Keclard-Mondésir, Jean-Philippe Nilor, Serge Letchimy, les sénateurs catherine Conconne et Maurice Antiste exigent d'Emmanuel Macron, la mise en place immédiate de 7 actions.

►Dépistage généralisé de la population avec l’appui des laboratoires locaux. Des lieux  seraient déjà criblés à Fort-de-France, Carbet, Sainte-Marie et Rivière-Salée.

►Confinement sélectif des Covid positifs ;

►Isolement des sujets-contacts ;

►Réquisition de locaux pour l’installation de sites intermédiaires d’accueil, équipés et fonctionnels (hôtels, (dont l'ex Marouba au Carbet), écoles, gymnases ...) avec une mise à disposition de moyens logistiques ;

►Augmentation rapide des moyens de protection pour le personnel de santé mais aussi pour ceux qui sont en première ligne du fait de leurs fonctions (masques, gants, blouses et sur- blouses ...) ;

►Garantie des moyens financiers et opérationnels pour la mise en œuvre immédiate de ces opérations ;

►Renforcement des initiatives citoyennes de résistance et de résilience qui dans chaque commune s’organisent.


Les limites des moyens de soins et de protection


Les élus martiniquais jouent leur rôle d'intermédiaire entre les citoyens et la puissance publique."Face à nos particularités sanitaires et médicales particulièrement aggravées par le scandale du chlordécone ; la forte prévalence du diabète, de l’hypertension artérielle, des cancers du sein et de la prostate...".

Dans ce contexte, les parlementaires attendent du chef de l'Etat et du gouvernement une réaction à la hauteur de la situation.

Lettre ouverte au Président de la République

Les Outre-mer en continu
Accéder au live