Coronavirus : les pays de la Caraïbe se préparent

océan atlantique
Corona-Virus
©Carpha
Dès l'annonce de l'épidémie par les autorités chinoises, l'Agence Caribéenne de santé publique a identifié les mesures à prendre en cas de suspicion de la maladie dans un des pays de la région. À ce stade, aucun cas n'a été signalé, en dépit de rumeurs, vite démenties par les autorités concernées.
Après Trinidad, c'est la Jamaïque qui dément formellement l'existence de cas de contaminations par le coronavirus. En revanche, des tests ont bien été effectués sur des personnes qui revenaient de voyage en Chine ces derniers jours.

Les îles de la Caraïbe affirment être particulièrement vigilantes sur les mesures préventives.
Ainsi aux Bahamas, toute personne étrangère ayant visité la Chine au cours des 20 derniers jours se verra refuser l'entrée du territoire.
Quant aux ressortissants ou résidents bahaméens, ils seront systématiquement placés en quarantaine pendant 14 jours à leur retour de Chine, c'est le temps d'incubation du virus.
C'est actuellement le cas pour deux personnes rentrées aux Bahamas après un voyage en Chine. Elles sont retenues en quarantaine dans un lieu de l'archipel tenu secret.
 

Vigilance absolue


Les flux importants de voyageurs dans ces pays très touristiques imposent une vigilance accrue.
Ainsi la Jamaïque et Trinidad ont très vite mis en place des contrôles renforcés dans leurs aéroports et points d'entrée sur le territoire. Les passagers, mais également les équipages, sont surveillés.

Les autorités de ces petits pays redoutent les cas de contamination, dommageables pour leur population et pour l'image de destinations très touristiques.
La crainte est aussi vive pour les pays très pauvres, comme Haïti, qui ne seraient pas en mesure de faire face aux conséquences sanitaires d'une épidémie.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live