Coronavirus : Jusqu’à 10 000 euros d'aide pour les HCR (Hôtels-Cafés-Restaurants), activité cruciale aux Antilles

coronavirus
Bruno Lemaire
Bruno Lemaire, ministre français de l'économie (avril 2020) ©Éric Piermont
A compter du 1er juin 2020, le fonds de soutien sera élargi aux entreprises du secteur jusqu'à 20 salariés. Cette aide est doublé jusqu’à 10 000 euros, pour "l'ensemble de ces entreprises" fermées depuis la mi-mars, mais pas de date de réouverture pour l’instant.
Vendredi 24 avril 2020, le chef de l’Etat Emmanuel Macron et les ministres concernés ont rencontré les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, qui se disent en grande difficulté à cause des conséquences du coronavirus. Selon la dernière note de conjoncture de l'INSEE, ils ont enregistré 91 % d'activité en moins.

Afin de tenir compte de la situation spécifique des professionnels des hôtels, cafés et restaurants, du tourisme et du loisir, les mesures de soutien du plan d’urgence économique vont être renforcées pour ces secteurs à la demande du Président de la République.

(Bruno Lemaire, ministre de l’économie)


L’essentiel des dernières mesures


→ La possibilité de recourir à l’activité partielle sera maintenue après la reprise de l’activité (...)

→ Le Fonds de solidarité restera ouvert aux entreprises de ces secteurs au-delà du mois de mai. Ses conditions d’accès seront élargies à celles ayant jusqu’à 20 salariés et 2 millions d'€ de CA.

→ Le plafond des subventions dans le cadre du second volet du fonds sera porté à 10 000 €.

→ Une exonération de cotisations sociales s’appliquera aux TPE et PME de ces secteurs pendant la période de fermeture. Elle s’appliquera automatiquement à toutes ces entreprises, qu’elles aient déjà acquitté ou non leurs cotisations.

→ Les entreprises de taille intermédiaire et les grandes entreprises de ces secteurs ne bénéficiant pas de l’exonération automatique pourront obtenir des étalements longs des charges sociales et fiscales reportées et, au cas par cas, solliciter des annulations.

→ Sur le plan fiscal, le paiement de la cotisation foncière des entreprises (CFE) au titre de l’année 2020 fera l’objet d’un report. Le gouvernement autorisera les collectivités territoriales à exonérer la taxe de séjour pour sa partie forfaitaire.

→ Les loyers et les redevances d’occupation du domaine public dus aux bailleurs nationaux pour les TPE et PME des secteurs du tourisme, des hôtels, cafés et restaurants, de l’événementiel, de la culture et du sport seront annulés pour la période de fermeture administrative.
 

Un guide de bonnes pratiques au restaurant


Le ministre de l'Economie a remercié les restaurateurs qui ont mis au point "un guide de bonnes pratiques déjà très abouti", présenté par le PDG du groupe hôtelier Accor, (Sébastien Bazin).
Bruno Le Maire a précisé que ce guide serait étudié avec la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Ce livret "comprend des dispositions très pratiques" comme "un espacement des tables d'un mètre, des réservations limitées à huit personnes, l'obligation pour les personnels de salle de se laver les mains toutes les 30 minutes", a-t-il détaillé.
"Il faudra lui donner une force juridique pour que tous les restaurateurs puissent s'engager là-dessus", a expliqué le ministre.

(source : franceinfo)
 

Pas encore de date de réouverture


En outre, Bruno Le Maire a annoncé qu'il y aura une "décision finale vers la fin du mois de mai pour avoir une date de réouverture des cafés, restaurants et bars".
 

Les HCR, secteur vital aux Antilles comme dans l'hexagone


Le secteur HCR (Hôtels, Cafés, Restaurants) occupe une place prépondérante dans l'économie du tourisme en Guadeloupe et en Martinique, comme en France hexagonale.

II constitue un enjeu majeur pour notre économie nationale. En termes d'emplois, le secteur HCR est de loin le plus important des secteurs d'activité qui contribue au développement du tourisme. 

(entreprises.gouv.fr)