Coronavirus : Les surveillants de la prison de Martinique réclament des protections

coronavirus
Gardien de prison
Agent du centre pénitentiaire de Ducos (illustration) ©Martinique La 1ère
Les Gardiens de la prison de Martinique redoutent la propagation du covid-19 dans leurs locaux. Ils réclament toujours des moyens de protection à la direction. Une réunion du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) a tourné court jeudi 19 mars 2020.
Les agents de la maison d’arrêt de Ducos en Martinique sont mécontents. Leur demande de moyens de protection contre le coronavirus n’a toujours pas été prise en compte par la direction selon les syndicats. Une réunion du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) engagée à ce sujet jeudi 19 mars 2020, n’a duré que quelques minutes à cause d'un préalable imposé par les élus. Ces derniers sollicitent l’intervention du préfet du territoire.

Patrick Louvounou, membre de l'intersyndicale de la maison d'arrêt

Les représentants du personnel ne décolèrent pas, en pointant du doigt la responsabilité de la direction du centre pénitentiaire. Vu le contexte sanitaire grave du moment lié au coronavirus, ils ne veulent prendre aucun risque. L'intersyndicale restent donc déterminée à obtenir satisfaction.

Patrick Louvounou, membre de l'intersyndicale de la prison de Ducos

Prévue pour accueillir 490 détenus à sa livraison en 1996, le centre pénitentiaire de Ducos est aujourd’hui saturé, avec deux fois plus de détenus. Cette surpopulation carcérale provoque une promiscuité dénoncée depuis des années par les partenaires sociaux, lesquels craignent plus que jamais pour la santé du personnel et celle des prisonniers.