publicité

Coulée de boue au Prêcheur : "nous sommes en présence d’un phénomène brutal et soudain"

Le préfet Franck Robine et une délégation, ont effectué un survol de la rivière du Prêcheur ce vendredi matin afin de mesurer l'ampleur des nouvelles coulées de boue. Pour sa part, le géographe Pascal Saffache parle d'un phénomène brutal et soudain qui va se poursuivre.

Le niveau du lit de la rivière du Prêcheur "rejoint" le pont... © Jean-claude Samyde
© Jean-claude Samyde Le niveau du lit de la rivière du Prêcheur "rejoint" le pont...
  • Martinique La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Le dispositif est levé dans la commune du Prêcheur depuis ce vendredi matin (12 janvier 2018). Les près de 300 habitants, des cités Coquette et Pohié et des Abymes ont regagné leur domicile, "mais on sait pertinemment que dès ce soir ça risque de recommencer", annonce Marcelin Nadeau, le maire de la commune. 

Le préfet Franck Robine et une délégation, ont effectué un survol de la rivière du Prêcheur ce vendredi matin afin de mesurer l'ampleur des nouvelles coulées de boue. 

Un dispositif opérationnel


Dès que la mairie a appris l’ampleur du phénomène hier soir (11 janvier 2018), Marcellin Nadeau et son équipe on fait le point avec les services de l’État avant de déclencher la sirène d’alerte et de procéder à l’évacuation des personnes menacées par cette nouvelle coulé de boue.

"L’évacuation s’est bien passée dans l’ensemble, même s'il reste quelques points à améliorer", résume le maire. Les autorités municipales et les gendarmes ont surtout eu à gérer la problématique "des curieux qui viennent au spectacle". 

Pour sa part le géographe Pascal Saffache, invite "ceux qui sont en quête de sensationnel à rester prudent car on est en présence d’un phénomène qui est brutal, soudain et qui à tout moment peut générer une vulnérabilité importante", insiste-t-il. "Ce que je vois est vraiment impressionnant, les volumes de matériaux déplacés sont vraiment conséquents (...) En amont on a encore de gros volumes de matériaux qui n’ont pas encore été évacués et qui le seront progressivement". La distance entre le nouveau pont et le lit n'est plus que de trois mètres, d'où l'inquiétude quant aux dommages qui pourraient être causés à l'ouvrage.

(Re)voir l'entretien avec Pascal Saffache.

Des pluies en prévision


Les matériaux qui se sont accumulés dans le lit de la rivière à cause des fortes pluies de ces derniers jours, vont se renforcer. Météo France prévoit des précipitations ce soir et tout le week- end, jusqu’à mardi. Cela justifie totalement le maintien du dispositif d’alerte.




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play