publicité

Une coulée de boue de forte intensité se déverse dans la rivière du Prêcheur cette nuit

D’importantes coulées de boues dues aux récentes pluies se sont produites dans le lit de la rivière du Prêcheur, vendredi 9 février. L’alerte a été déclenchée un peu après 4 heures, obligeant les services municipaux à procéder à l'évacuation des habitants proches de la rivière.

À quatre heures et 17 minutes, un lahar de forte intensité se déverse dans la rivière © Diapa
© Diapa À quatre heures et 17 minutes, un lahar de forte intensité se déverse dans la rivière
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Des lahars se sont déversés toute la nuit dernière (jeudi à vendredi) dans le lit de la rivière du Prêcheur. Depuis 22 heures (jeudi 8 février) l'activité est soutenue dans le lit de la rivière. Des coulées de boue à répétition rapprochée sont bien visibles.

Un lahar de forte intensité


Le réseau de sismomètres et de géophones (enregistrement en temps réel des bruits induits par le déplacement des blocs de pierre) disposé le long de la rivière a signalé une forte activité en fin de nuit. À quatre heures et 17 minutes, un lahar de forte intensité se déverse dans la rivière. L'alerte a été déclenchée compte tenu de la puissance du phénomène. 

Voir video du phénomène (images Diapa) 
Lahar du 9 février
Peu après 6 heures ce matin, le maire Marcellin Nadeau expliquait à Martinique la 1ère, que ses services attendaient des précisions de l’Observatoire du Morne des cadets pour savoir si le dispositif d’évacuation était maintenu ou levé. 

Toute la zone est sous haute surveillance par les services de l'État, par l'Observatoire Volcanique et Sismologique de la Martinique (OVSM), ainsi que par la mairie et les services de la Collectivité territoriale de la Martinique. Des centaines de personnes sont en attente des décisions qui seront prises par la cellule de veille. 

Sur le même thème

  • environnement

    Asulox, un pesticide aussi dangereux que le chlordécone ?

    N'a-t-on rien retenu du scandale sanitaire engendré par le chlordécone ? C'est ce que pensent les marins-pêcheurs qui dénonce l'utilisation d'un herbicide dans la canne grâce à une dérogation. Le député Jean-Philippe Nilor qui souhaite l'interdire, va jusqu'à parler de "génocide par empoisonnement"

  • environnement

    Les odeurs pestilentielles persistent sur l'autoroute

    La tentative de récupération de l'hélice de la station d'épuration d'Acajou du Lamentin a échoué. Un plongeur a visité lundi 5 février le fond du bassin sans localiser l'hélice. Les odeurs pestilentielles continuent d'incommoder riverains et automobilistes du côté de la zone des Mangles-Acajou. 

  • environnement

    Greenpeace veut créer une antenne locale en Martinique

    L'organisation écologique internationale a présenté ses intentions samedi 27 janvier face à une cinquantaine de personnes, des écolos dans l'âme pour la plupart, qui ont été invités à adhérer bénévolement. La problématique du chlordécone a souvent été évoquée durant cette réunion.

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play