publicité

Coulées de boue au Prêcheur : le dispositif de sécurité est levé pour l’instant

Après cette nuit d'évacuation vécu par près de 300 riverains des quartiers des Abymes, Pohie et Coquette, le calme est revenu. Ils n'ont pas pu regagner leur habitations avant ce matin, la circulation sur le pont est possible également. La municipalité prévoit un risque jusqu'à la semaine prochaine.

De grosses roches transportées par ces nouvelles coulées de boue volcanique sont encore dans la rivière. © J.C.S.
© J.C.S. De grosses roches transportées par ces nouvelles coulées de boue volcanique sont encore dans la rivière.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le , mis à jour le
Le calme est revenu au Prêcheur ce vendredi matin (12 janvier) après une nuit très agitée. En effet, près de 300 riverains des quartiers des Abymes, Pohie et Coquette ont été évacués à la suite de "lahars" bien plus importants que les jours précédents.

Ainsi, les 300 sinistrés ont été répartis comme le prévoyait le plan d'évacuation dans une chapelle et un restaurant. 25 d’entre eux, ont "exprimé le souhait d’une prise en charge dans les hébergements d’urgence" selon la préfecture.

Ce matin, la circulation sur le pont est à nouveau possible, mais la vigilance est toujours de mise comme le précise notre consoeur Sophie Lonété qui était au Pêcheur lors de l'évacuation et qui a passé la nuit sur place.

(Re)voir le point en direct depuis le Prêcheur de ce matin avec Jean-Claude Samyde.
Selon le maire, "le risque va durer jusqu'à mardi". Météo France prévoit une amélioration météorologique du temps dans la journée de vendredi (12 janvier) avant une nouvelle détérioration ce week-end.

Des numéros pour l’information aux familles ont été créés : 0696324492 / 0696441271 / 0696846762 / 0696315681.

La préfecture annonce d'ores et déjà que l’école de la commune est fermée ce vendredi (12 janvier) et qu'un survol de la zone par hélicoptère sera effectué en matinée.
En début de matinée, les riverains ont pu regagner leur maisons, mais la vigilance est toujours de mise. (Re)voir les précisions d'Emmanuel Baffour, le sous-prefet de Trinité et Saint-Pierre dans le point en direct du Prêcheur de ce matin : 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play