Coup de feu à Ajoupa-Bouillon : le quinquagénaire est décédé

violence
6193f44e2552e_fait-divers-ajoupa-bouillon-forpt-2-frame-1570.jpg
C'est dans cette maison quartier La Falaise à Ajoupa-Bouillon que le drame s'est déroulé. ©Martinique la 1ere
Le quinquagénaire Albert Drane, visé par deux tirs, à Ajoupa-Bouillon, gravement blessé aux poumons dans la nuit de samedi 13 au dimanche 14 novembre est décédé à l'hôpital. L'auteur présumé des faits, connu de la justice, est en détention provisoire

Les faits se sont déroulés vers 2 heures du matin dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 novembre 2021, dans une villa au quartier La Falaise à Ajoupa-Bouillon. Les riverains sont réveillés par des détonations et des cris. Une soirée festive entre amis se terminent dans le sang.

Selon les premiers éléments recueillis sur place, un différend a éclaté entre deux personnes, le propriétaire des lieux et un des convives. Une arme est sortie et le tireur présumé, blesse le propriétaire de la villa.

Ce dernier visé par des tirs, gravement blessé aux poumons, est acheminé vers l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. Il sera opéré mais succombe à ses blessures hier soir (lundi 15 novembre 2021). Albert Drane, 58 ans, entrepreneur de BTP, était père de trois enfants.

L'auteur des faits est connu de la justice

Le mis en cause, âgé de 32 ans, est connu de la justice et avait été condamné en 2012 à six ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’Harry Cabrimol suite à un différend entre jeunes. 

 L'homme est employé municipal à Basse-Pointe, footballeur dans l'équipe de l'Etoile de Basse-Pointe. Il a aussi évolué à la Samaritaine et plus récemment à l'US Riveraine.

Il a été déferré au parquet, lundi 15 novembre 2021. Son placement en prison a été demandé par le juge des libertés et de la détention. Ayant demandé un délai pour préparer sa défense il a été incarcéré au centre pénitentiaire de Ducos.

Compte tenu des faits et de sa situation de récidive, il a été mis en examen pour tentative d'homicide. Suite au décès du quinquagénaire, il reviendra devant le juge pour des faits qui seront requalifiés.

.