Coups de feu, incendie, jets de projectiles, gaz lacrymogène : le quartier de Sainte-Thérèse subit une 2e nuit de violence

violence
619dd05c76455_whatsapp-image-2021-11-23-at-22-31-46.jpeg
Des feux allumés tout le long de l'avenue Maurice Bishop à Sainte-Thérèse (Fort-de-France). ©Christine Cupit
De nouveaux affrontements entre bandes non identifiés et forces de l'ordre dans la nuit de mardi à mercredi (23 au 24 novembre 2021) dans le quartier de Sainte-Thérèse à Fort-de-France.

Malgré la levée des barrages décidé mardi soir (23 novembre 2021) par l’intersyndicale, la nuit a été une nouvelle fois, marquée par des violences, à Sainte- Thérèse, à Fort-de-France. Les forces de police ont quadrillé tout le périmètre.

Après les affrontements de la nuit on dénombre un blessé chez les manifestants et sept  blessés chez les gendarmes et policiers.

 Des poubelles ont été incendiées, sur l’avenue Maurice Bishop. Des coups de feu ont été tirés, à plusieurs reprises. Les habitants ont vécu une deuxième nuit d’angoisse. 

Presque tous les barrages ont été levés, excepté à Carrefour Mahault et à Carrère au Lamentin.

À Mahault, les artisans taxis ont décidé de maintenir les barrages filtrants. Seuls les pompiers, les ambulanciers et les personnels soignants peuvent circuler. Olivier Labastide, président de la fédération des taxis de Martinique, s'en explique.

Mobilisation des chauffeurs de taxis


Mardi soir, des jeunes se sont  rassemblés à Mahaullt, dans une ambiance de carnaval. Des étudiants sont également venus soutenir les grévistes opposés à l’obligation sanitaire et au pass sanitaire.

Ambiance de carnaval et de Chant nwèl

À Carrère, des jeunes ont pris possession du Carrefour et ont bloqué l’accès avec des véhicules incendiés, des arbres et des palettes. Ils estiment que c’est la seule solution pour se faire entendre. Mais tous ne cautionnent pas la violence.

Jeunes à Carrère