Coupures d'eau : un plan d'action d'urgence pour améliorer la distribution de l'eau en Martinique

sécheresse
Réunion préfecture
Préfet et élus locaux cherchent des solutions pour améliorer la distribution de l'eau en Martinique. ©Martinique la 1ère
En pleine crise sanitaire, le préfet a réuni les opérateurs et collectivités pour que 40 000 usagers retrouvent une distribution de l'eau digne de ce nom. Au-delà des vaines polémiques. 
Outre l'immense gêne provoquée par le manque d'eau courante, la mise en place des gestes barrières indispensables en pleine lutte contre le Covid-19 a, sans jeu de mot, été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Les coupures d'eau impactent durement et injustement la vie de 40 000 martiniquais depuis plusieurs semaines voire depuis plusieurs mois. Certains diront depuis plusieurs années. Sans solution à l'horizon jusqu'à maintenant. 
Robinet
Robinet vide dans de trop nombreux foyers martiniquais ! ©Martinique la 1ère
Crise sanitaire oblige, le préfet ne pouvait pas laisser la situation en l'état.

Stanislas Cazelles a donc réuni ce jeudi 16 avril 2020, les acteurs responsables de la distribution d'eau sur l'île. Les communes principalement touchées par ces coupures et les intercommunalités (CACEM, CAP Nord, CAESM), leurs opérateurs Odyssi et SME, la CTM ainsi que les parlementaires.

 

Neuf points d'accord 


À la suite de cette réunion de plus de deux heures, un plan d'urgence opérationnel de court terme a été adopté pour augmenter la capacité de production en eau potable, garantir l'équité des coupures d'eau, renforcer l'efficacité et la transparence du système de distribution d'eau potable en Martinique.
À effet immédiat ou avec délai. 
 
  • La mise en service provisoire des deux forages à Coeur Bouliki (Saint-Joseph). Délai fixé au 24 avril 2020.
  • L'augmentation du débit de Séguineau (Lorrain) par pose d'une 4e canalisation par la CTM avec un délai fixé au 7 mai 2020.
  • Installation d'un surpresseur dans le secteur du Lamentin par Odyssi avec un délai fixé au 30 avril 2020.
  • La remise en service de l'UPEB Caféière uniquement avec le captage de Rivière l'Or (le forage Rivière Monsieur reste fermé) par Odyssi avec un délai fixé au 30 avril 2020.
  • La fourniture de bouteilles d'eau aux abonnés qui en sont privés depuis plus de 72 heures en complément des citernes mises en place par la CACEM et Odyssi avec effet immédiat.
  • Mise en service de la connexion entre Chateauboeuf et Californie par Odyssi et la SME avec un délai fixé au 30 avril 2020.
  • Amélioration du dispositif de réparation des fuites par la CACEM, CAP Nord et CAESM à effet immédiat.
  • Création d'un groupe technique réuni chaque jour pour le suivi opérationnel du plan.
  • Création d'un comité mensuel des décideurs par l'Etat à effet immédiat.
  • Création d'un comité mensuel des décideurs par l'Etat le 30 avril 2020.
    Rivière
    Rivière de Martinique. ©Martinique la 1ère
 

Je refuse de dire c'est la faute des uns, c'est la faute des autres ... il n'y pas de raison de ne pas mettre en oeuvre ce plan ... Nous sommes dans une démarche collective.

-Stanislas Cazelles. Préfet de Martinique.


Chacune des parties présentes s'est accordée sur ce plan d'urgence. 

Un point quotidien sera fait entre les techniciens et un bilan d'étape collectif est prévu entre tous les acteurs et le préfet le 30 avril.
 

Plan d'urgence d'eau 2020


 

La réponse du président du conseil exécutif de la CTM au préfet à propos du plan d'urgence sur l'eau

Les Outre-mer en continu
Accéder au live