Coronavirus : lancement d'un essai clinique de grande ampleur de la chloroquine

coronavirus
Coronavirus
©matthewafflecat
Pour soigner les patients infectés par le coronavirus, le médicament le plus prometteur semble la piste de la chloroquine. Le laboratoire Sanofi a annoncé la disponibilité de 300 000 plaquettes. Le gouvernement français annonce le début des essais. Mais y en a t-il en Martinique ? 
 
Face à cette épidémie de coronavirus, une lueur d’espoir : l’utilisation de médicaments qui existent déjà mais qui sont habituellement utilisés pour d’autres pathologies.

Le plus prometteur semble la piste de la chloroquine – notamment en association avec un antibiotique. 
Le laboratoire Sanofi a annoncé la disponibilité de 300 000 plaquettes, et le gouvernement français semble prendre cette piste au sérieux.

Touché par le coronavirus, le maire de Nice Christian Estrosi, s'est exprimé par skype et a déclaré se soigner avec ce médicament.
(Re) voir le reportage de Cécile Marre et de Jean Marc Kennenga. 
Ce sont les chercheurs Chinois qui ont les premiers découvert l’efficacité de ce traitement pour le covid 19.

La chloroquine – une molécule utilisée selon sa forme soit pour le traitement du paludisme, soit contre le Lupus et la polyarthrite – on parle alors d’Hydroxychloroquine.

En France, c’est le professeur Didier Raoult à Marseille dans les Bouches-du-Rhône qui a annoncé les résultats « très encourageants »  après un premier test sur 24 personnes, associé à un antibiotique

24 patients, c'est certes peu mais plus de dix études ont été lancées en même temps de par le monde – et les premiers résultats rapportés vont dans le même sens.

Le président américain Donald Trump ainsi que le gouvernement français ont annoncé prendre la piste au sérieux
La prudence reste pourtant de mise au CHUM (centre hospitalier de Martinique).


Ces médicaments sont-ils disponibles en Martinique ?


Le président de l’ordre des pharmaciens de Martinique a 4 boîtes dans son officine, et une seule de l’antibiotique nécessaire. 
Il faut dire que dès février 2020, les premières informations au sujet de la chloroquine avaient provoquées une commande massive chez les grossistes

Les laboratoires Novartis, en Suisse, et Sanofi, en France, ont annoncé la mise à disposition de la chloroquine ou son cousin.

Combien sont disponibles en Martinique ? Pas de réponse du côté de Sanofi. Les boîtes disponibles auraient été "gelées" par l’Agence régionale de Santé, pour éviter une vente « préventive » conduisant à la rupture de stocks.


Lancement d'un essai clinique de grande ampleur de la chloroquine


Dans son édition d'hier (21 mars 2020) le quotidien Les Echos conforte cette enquête et annonce en exclusivité "le lancement d'un essai clinique de grande ampleur de la chloroquine".


Le traitement controversé contre le coronavirus de Didier Raoult rejoint l'essai européen Discovery dont la part française est conduite par l'Inserm. Il portera sur plusieurs centaines de patients hospitalisés. 

Dans cet article, le journaliste Paul Moiga précise:
 

Une semaine aura suffi pour que la chloroquine passe du statut de fake news vilipendée par une majorité du milieu scientifique, à celui de candidat médicament contre Covid-19.

- Paul Moiga journaliste au quotidien Les Echos et auteur de "EXCLUSIF - Coronavirus : lancement d'un essai clinique de grande ampleur de la chloroquine" 21 mars 2020.

 


De source gouvernementale, on confirme que l'autorisation accélérée d'un essai clinique randomisé de grande ampleur supervisé par l'Inserm va être accordée ce mardi 24 mars 2020.

Ce produit controversé rejoindra les trois candidats déjà inclus dans le vaste essai Discovery que conduit l'institut de recherche médicale dans le cadre du consortium multidisciplinaire Reacting (Research and action targeting emerging infectious diseases) qui réunit plusieurs groupes de recherche français d'excellence. Cette étude est prévue pour inclure au total 3.200 patients en Europe, dont 800 en France.

Le « bras chloroquine » sera ajouté vendredi prochain. Il implémentera Discovery de plusieurs centaines de patients « par vagues successives », en France mais aussi en Italie et en Espagne notamment. Les résultats pourraient être connus dans moins de 6 semaines.

- Paul Moiga journaliste au quotidien Les Echos et auteur de "EXCLUSIF - Coronavirus : lancement d'un essai clinique de grande ampleur de la chloroquine" 21 mars 2020.
 

 

Qui est le professeur Didier Raoult ?


Directeur de l'IHU Méditerranée Infection (Institut hospitalo-universitaire de Marseille) est connu pour ne pas avoir la langue de bois. Il a livré les résultats de son test clinique sur le traitement du coronavirus avec la chloroquine publiqement et contre vetns et marées. 

L'intervention du Professeur Didier Raoult à propos des 1er résultats du traitement par Chloroquine du COVID-19 à l’IHU.Méditerranée.
©IHU

Dans une interview donnée au quotidien "La Provence" le 21 mars 2020, il déclare : 
 

Ce n'est pas parce qu'il y a quelques personnes qui pensent certaines choses à Paris, que je suis à contre-courant. Dans mon monde, je suis une star mondiale, je ne suis pas du tout à contre-courant. Je fais de la science, pas de la politique ... Je vais pas refaire l'éducation de ceux qui refont le monde sur les plateaux-télé. Je me fous de ce que pensent les autres. Je ne suis pas un outsider, je suis celui qui est le plus en avance. La vraie question est : comment ce pays est arrivé dans un tel état que l'on préfère écouter les gens qui ne savent pas que plutôt ceux qui savent ?

- Professeur Didier Raoult dans une interview au quotidien la Provence le 21 mars 2020.


"L'IHU écarté des recherches ?"


Dans un tweet en date du dimanche 22 mars, l'IHU Méditérannée monte au créneau et déconce le fait qu’"il n’est pas moral que cette association ne soit pas inclue systématiquement dans les essais thérapeutiques concernant le traitement de l’infection à Covid-19 en France".

Le professeur Didier Raoult est le scientifique européen dont les publications comptent le plus de citations dans le domaine des maladies infectieuses. Il vient de publier un livre intitulé « La vérité sur les vaccins » aux éditions Michel Lafon nous apporte son éclairage sur la politique vaccinale du gouvernement français. 
©IHU