Couvre-feu maintenu à 20 heures le 31 décembre 2021 en Martinique compte tenu de la situation épidémiologique

sécurité
61b09e8bbe2e9_whatsapp-image-2021-12-08-at-07-55-22-2.jpeg
Couvre-feu en Martinique. ©Peggy Pinel-Fereol
La situation épidémiologique ne permet pas la levée du couvre feu en Martinique. Il est maintenu à 20h pour le 31 décembre 2021, le soir du réveillon. Face à l'incompréhension de la population, le préfet, mercredi 29 décembre 2021 a expliqué sa décision.

Devant les médias, mercredi 29 décembre 2021, Stanislas Cazelles, le préfet, a tenu à s'expliquer sur le maintien du couvre-feu le 31 décembre 2021.

Des martiniquais se posent la question alors qu'en France, en pleine flambée épidémique, le réveillon n'a pas été remis en cause.

Le taux d’incidence enregistré est de 237 cas pour 100 000 habitants; c’est 8 fois moins que l’ile-de-France par exemple qui enregistre plus de 1800 cas pour 100 000 habitants. Pourtant contrairement à la Martinique, aucun territoire de l’hexagone n’est soumis au couvre-feu. 

Ici en Martinique, nous avons deux fois plus de personnes à l'hôpital que dans l'hexagone. Nous sommes dans un niveau de saturation à l'hôpital qui est très élevé. 37 personnes sont en réanimation et nous avons une quinzaine de décès à déplorer chaque semaine. Ca veut dire que la cinquième vague est extrêmement présente en Martinique. Nous avons plus de 280 personnes qui sont sous oxygène à domicile. 

Stanislas Cazelles, Préfet de la Martinique

Stanislas Cazelles
Stanislas Cazelles, préfet de Martinique ©Aurélie Treuil

Pour le préfet, le message principal est de rester chez soi et de fêter cette fin d'année avec les proches qui vivent dans le même foyer. Les grandes soirées festives auront lieu à un autre moment. Pour le représentant de l'Etat, il faut d'abord faire reculer l'épidémie pour retrouver la liberté. 

On a moins de cas positif dans l'hexagone. C'est vrai, mais dans l'hexagone, ils sont massivement vaccinés. La plupart des cas positifs font des formes qui ne sont pas graves. 

Stanislas Cazelles, Préfet de la Martinique

Des contrôles routiers auront lieu lors de la nuit de la Saint Sylvestre. Des centaines de policiers et de gendarmes seront déployés pour vérifier si le couvre-feu est respecté.

Les forces de l'ordre verbaliseront en cas de non respect des mesures sanitaires. L'objectif est de convaincre chacun de ne pas se mettre en danger. Chacun a une part de responsabilité.

Stanislas Cazelles préfet de Martinique