Couvre-feu : pourquoi une différence entre la Martinique et la Guadeloupe ?

coronavirus
Test salivaire école
Réalisation d'un test salivaire dans une école de Martinique. ©Sabine Denis (Stagiaire)
La préfecture de Martinique impose un couvre-feu à partir de 19 heures, alors que dans le même temps, les Guadeloupéens pourront circuler librement jusqu'à minuit. Comment expliquer cette différence ?

Alors que la Guadeloupe poursuit son déconfinement et entre dans la phase 2 du protocole, la situation évolue peu en Martinique. 

En Guadeloupe

 

Mercredi 20 octobre 2021, le préfet de la région Guadeloupe, Alexandre Rochatte a annoncé que le couvre-feu débuterait désormais à minuit à partir du vendredi 29 octobre 2021. À l’inverse, Stanislas Cazelle, son homologue de la Martinique, a décidé de le laisser à 19 heures. Cette différence s’explique par la circulation du virus sur nos territoires et par le nombre de tests.

Au 22 octobre en Guadeloupe, le taux d'incidence était de 39,5 pour 100 000 habitants, c’est-à-dire sous le seuil d’alerte fixé à 50 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est de 1,7%. Autrement dit ces deux facteurs sont en nette baisse depuis plusieurs semaines.

100 nouveaux cas ont été recensés dans la période du 15 au 22 octobre. Et le nombre de personnes hospitalisées est nettement moins important qu'en Martinique.

En Martinique


Taux d'incidence et taux de positivité sont relativement stables en Martinique. À la même période, le taux d’incidence est proche de 127 pour 100 000 habitants, il n'évolue que peu depuis le début du mois d’octobre. En deux jours le nombre de tests positifs est plus important en Martinique qu'en une semaine en Guadeloupe

 

Davantage de tests en Martinique


Lors des cinq dernières semaines en Martinique, le nombre de dépistages a augmenté de plus de 60%. Une évolution qui s'explique par le désir d'obtenir un pass sanitaire sans se faire vacciner afin de pouvoir pratiquer une activité sportive, se rendre au restaurant, au cinéma…
Une tendance qui devrait continuer à progresser au moins jusqu’au 15 novembre 2021. C'est à cette date que les tests de confort deviendront payants en Martinique.

En Guadeloupe le nombre de tests réalisés par semaine est nettement moins important. Du 11 au 18 octobre 2021, il y a eu 12 321 tests (PCR et antigénique confondus). Sur la même période en Martinique, il y en a eu 17 839. Cela représente 5 518 tests de plus. Cela signifie qu'en Martinique, on se fait tester 1,5 fois plus qu'en Guadeloupe.