Covid-19 : août, un mois pénible pour les soignants, les malades et les familles endeuillées… et une société martiniquaise fracturée

famille
Hôpital
Couloir de l'hôpital public (image d'illustration). ©JCS
Coup de projecteur sur le mois d’août 2021 qui vient de s’achever, avec son lot considérable de malades et de décès à cause de la 4e vague du coronavirus. Cette pandémie qui a aussi mis à genoux l'économie locale, divise encore une partie de l’opinion et du monde médical.

C’est une crise sanitaire sans précédent qu’affronte le monde entier depuis un an et demi. En Martinique, le virus et ses variants ont déjà fait beaucoup de victimes, des malades graves et des morts qui ont été ravagés davantage par la 4e vague.

L’opinion est encore divisée

 

Parallèlement, la vaccination prônée par une majorité de soignants pour contrer la maladie fait toujours débat. Mais il y a également une avalanche de fake-news, de fausses informations alimentées sur les réseaux sociaux.

Conséquences : la société est divisée, pendant que la crise sanitaire continue de déstabiliser le moral de la population et l'économie locale.

Retour sur un mois compliqué avec ce reportage à (re)voir, signé Fabienne Léonce.