Covid-19 : le gouvernement de Saint-Vincent et les Grenadines veut obliger les fonctionnaires à se faire vacciner

océan atlantique
École à Saint-Vincent et les Grenadines
A Saint-Vincent et les Grenadines, les enseignants non-vaccinés contre la Covid-19 et sans attestation d'un dépistage négatif, ne seront pas autorisé à travailler. ©facebook784news

Le Premier ministre Ralph Gonsalves, annonce qu’à partir de la rentrée des classes le 12 avril 2021, les enseignants doivent être vaccinés ou munis d’un dépistage négatif pour la Covid-19. Les syndicats de tous les secteurs du service public s'y opposent.

À Saint-Vincent et les Grenadines, le Premier ministre, Ralph Gonsalves veut imposer le vaccin contre la Covid-19 aux 8.731 fonctionnaires d’État.

Si les membres du service public ne veulent pas se faire vacciner, ils doivent subir les dépistages toutes les 2 semaines et transmettre les résultats à leurs responsables.

Les salariés et les travailleurs sont responsables de leur propre santé et de celle des autres. Ils doivent également coopérer avec les consignes des employeurs.

Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines.

 

Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines
Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines ©Martinique la 1ère

 

Selon Jomo Thomas, l’avocat pour le collectif des syndicats du service public, cette obligation de montrer les dossiers médicaux aux chefs d’établissements porte atteinte à la vie privée.

Tous les syndicats ont voté contre l’initiative du gouvernement.

Nos membres ont décidé qu’ils ne vont pas suivre l’obligation du gouvernement à se soumettre aux dépistages ou à la prise de vaccins.

Oswald Robinson, président syndicat des enseignants.

 

Bras de fer enseignants /gouvernement

 

Le 12 avril 2021, les établissements scolaires de Saint-Vincent et les Grenadines vont s’ouvrir aux élèves pour la première fois cette année.

Le Premier ministre a déjà annoncé que les enseignants qui ne sont ni vaccinés ni munis d’un teste négatif Codiv-19, ne seront pas autorisé à accéder aux salles de classe.

Une politique dénoncée par les syndicats comme une violation des droits constitutionnels.

Pour l’instant, 331 enseignants, soit 17% de l’effectif, sont vaccinés.

Sur une population de 110.600 habitants, 11.000 individus ont pris le vaccin contre la Covid-19. Le gouvernement de Saint-Vincent et les Grenadines a déjà reçu 24.000 doses du vaccin AstraZeneca.