Covid-19 : les hommes et les personnes de "75 ans et plus" sont les plus touchés par l’augmentation de la mortalité

coronavirus
Malade COVID / CHUM / hôpital
Malade COVID pris en charge au CHU de Martinique (image d'illustration). ©CHUM972
L'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) a publié le 20 septembre 2022 une étude sur la pandémie de la Covid-19 en Martinique. Le virus a fortement contribué à l’augmentation des décès en 2021. Les hommes et les personnes de "75 ans et plus" sont les plus touchés par l’augmentation de la mortalité.

Une étude sur la pandémie de la Covid-19 en Martinique, montre que le virus a contribué à l’augmentation des décès en 2021. Les travaux menés par l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) ont été publiés le 20 septembre 2022. 

Il est mis en évidence que les hommes et les personnes de "75 ans et plus" sont les plus touchés par l’augmentation de la mortalité. Sur la base de l'année 2021, toutes causes confondues, la Martinique enregistre 4 640 décès soit 1 054 de plus que l’année précédente (+29 %).

Covid
Cas positifs à la Covid-19 entre mai 2020 et juillet 2022, et écarts des décès moyens hebdomadaires par rapport à la moyenne de 2018-2019 ©insee

Lors du premier semestre de 2021, la Martinique est relativement épargnée par la troisième vague de l’épidémie qui ailleurs se propage entre janvier et juin. La situation se dégrade fortement à l’arrivée de la quatrième vague, en juillet. Le nombre de décès augmente considérablement à cette période avec un pic remarquable au mois d’août.

La pandémie malmène les " 75 ans et plus " 

Au regard des chiffres, l'INSEE précise que l’augmentation du nombre de décès est très forte chez les personnes de 75 ans et plus. 2 874 d’entre elles sont décédées soit 612 de plus que la moyenne 2018-2019. Cette classe d’âge porte ainsi la moitié des décès supplémentaires de l’année.

Il convient de noter que la pandémie se traduit par une augmentation générale des décès dans l’ensemble des classes d’âge. Les personnes de 65 à 74 ans sont les plus touchées avec 307 décès supplémentaires en 2021 par rapport à la moyenne 2018-2019 (+58 %).

Dans la segment "85 ans et plus" l'évolution est moins forte (+24 %) tandis que les moins de 35 ans connaissent la plus faible augmentation (+8 %).

En 2021, les hôpitaux concentrent davantage les décès

En 2021, 46 % des décès sont déclarés à l’hôpital ou en clinique (43 % en 2018-2019) alors que 43 % surviennent dans un logement (46 % en 2018-2019). En 2021, l’hôpital enregistre ainsi 684 décès supplémentaires par rapport à la moyenne 2018-2019.

Près de la moitié (48 %) des décès masculins ont lieu à l’hôpital en 2021, contre 46 % en moyenne 2018-2019. Même si le nombre de décès de femmes à l’hôpital augmente en 2021, les femmes meurent moins à l’hôpital en proportion que les hommes, (44 % en 2021, 39 % en 2018-2019).

La part des décès dans les hospices et maisons de retraites reste stable entre 2018-2019 et 2021 avec environ 5 à 6 % des évènements enregistrés.

En 2021, Le nombre de décès supplémentaires des hommes (+635 décès par rapport à 2018-2019) est plus important que celui des femmes (+580 décès). Les évolutions par genre entre la moyenne de 2018-2019 et l’année 2021 sont cependant proches, le nombre décès de femmes s’accroissant de 35 % contre 36 % pour les hommes.

Retrouvez l'intégralité de l'étude de l'INSEE Martinique