COVID19 : À Antigua et Barbuda, les visiteurs refusent le dépistage

monde
Antigua et Barbuda hôtel
ÀAntigua et Barbuda, Hodges Bay est l'un des premiers hôtels à reprendre son activité. ©hodgesbay
L'île d'Antigua et Barbuda a ouvert ses frontières début de juin 2020, après 3 mois de fermeture. Malgré les consignes sanitaires, des visiteurs américains refusent le dépistage COVID19. Une vingtaine de clients, testés positifs ont refusé d’être confinés. Ils sont repartis par avion.
 
À Antigua et Barbuda, l’accueil des premiers visiteurs américains a été compliqué. Plusieurs d’entre eux ont refusé le dépistage pour le COVID19, or les autorités avaient annoncé que c’était une obligation.

Une vingtaine de touristes testés positifs, ont tous refusé de rester confinés. Ils ont modifié leurs billets d’avion afin de retourner aux États-Unis au plus vite. Ils ont également menacé de porter plainte pour violation des droits fondamentaux.

Certains visiteurs ont déclaré que nous n’avions pas le droit de placer quoi que ce soit dans leurs nez.

Gaston Browne, premier ministre d'Antigua et Barbuda

Gaston Browne
Gaston Browne, Premier ministre d'Antigua et Barbuda. ©gis

Les dépistages du personnel révèlent les cas positifs


Quatre salariés d’un hôtel de luxe ont été testés positifs. L’établissement avait réalisé une campagne publicitaire basée sur les mesures prises pour éviter la transmission de la maladie.

Les vacanciers seront scannés par les caméras thermiques, ils doivent porter des masques, sauf sur les plages. Les salariés doivent suivre un protocole strict pour le nettoyage des chambres et le service dans les restaurants.

Le jet privé de l’hôtel est mis à disposition des clients qui ne veulent pas prendre les risques d’un vol commercial.
 

Modifications des protocoles


Les visiteurs seront obligés de se faire dépister dans un délai de 48 heures avant de prendre l’avion. Cette initiative va éviter le problème d’un éventuel (re)confinement à Antigua et Barbuda.

Il n'est pas question de refermer les frontières. Le Premier ministre, Gaston Browne, affirme que sans la reprise du tourisme, l’économie va s’effondrer, le chômage va exploser ce qui va déclencher une vague de pauvreté à Antigua et Barbuda.
Antigua et Barbuda aéroport
Le dépistage pour le COVID19 ne sera plus pratiquer à l'aéroport international d'Antigua et Barbuda. ©caricom.org

Trente-neuf cas importés du coronavirus ont déjà été détectés depuis la réouverture des frontières le 2 juin 2020.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live