martinique
info locale

Crash d'un avion de tourisme à la Dominique : l'hélicoptère Dragon 972 prête main forte au CROSS Antilles Guyane

accidents
Hélicoptère
L'hélicoptère "Dragon 972" a participé aux recherches ©Sangha Fagour
L'hélicoptère Dragon 972 arrive sur zone pour relayer le Dragon 971 et tenter de repérer les 4 passagers de l'avion en provenance de la Guadeloupe qui s'est écrasé hier (16 février 2020) à la Dominique. Des effets personnels et le plan de vol ont été retrouvés depuis le début des recherches. 
Les recherches du CROSS AG (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetageaux Antilles et en Guyane) sont toujours en cours et s'intensifient pour retrouver les occupants d’un avion de tourisme qui s’est écrasé, hier soir (16 février 2020), au large de la Dominique vers 19 heures.

Les conditions de recherche sont rendues difficiles avec des vents violents et une mer agitée causant une mauvaise visibilité liée à des gains fréquents. 

Sur zone, les moyens engagés sont toujours conséquents et l'hélicoptère Dragon 972 va arriver sur zone pour relayer le Dragon 971.

La vedette SNSM des Saintes va également prendre le relais de celle de Pointe-à-Pitre. L'avion de la sécurité civile de la Barbade et le patrouilleur La combattante de la Marine nationale sont toujours sur place. 

Ce dispositif de grande ampleur a permis de découvrir un nouveau sac comprenant le plan de vol de l'avion recherché. Un dossier de siège qui pourrait également appartenir à l'aéronef a été retrouvé. A 7 h 30 ce matin, un sac à dos a été retrouvé en mer avec le passeport de deux des occupants. 
 

Des pêcheurs remontent des pièces de l'avion


Des pêcheurs locaux qui participent aux opérations de sauvetage ont retrouvé une partie du train d’atterrissage. L'aéronef Piper PA-28 appartient à la flotte de l'aéroclub "Les ailes Guadeloupéennes". Quatre personnes étaient à son bord. Un couple âgé de 55 ans et leur fils mineur âgé de 16 ans ainsi qu'un homme âgé de 40 ans. Mais à cette heure, aucune trace des 4 occupants du monomoteur.

Les conditions de recherche sont difficiles à cause des vents violents et de la mer agitée.