publicité

Création du Parc naturel Marin de Martinique

Le décret n° 2017-784 du 5 mai 2017 créant le Parc naturel Marin de Martinique, est paru ce dimanche 07 mai 2017 au Journal officiel. Le Parc naturel Marin de Martinique s’étendra sur les 47 340 km² de mer qui entourent la Martinique. Son conseil de gestion est composé de 53 acteurs locaux.

© JCS et Ministère environnement
© JCS et Ministère environnement
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Le décret interministériel de création du Parc naturel Marin de Martinique, second plus grand Parc naturel Marin français après celui de Mayotte, signé par Ségolène Royal, ministre de l'environnement est paru ce dimanche 07 mai au journal officiel. 

 
47 340 kmde mer autour de la Martinique 

Le décret vise à classer en Parc naturel Marin les eaux sous juridiction autour de la Martinique. Le Parc naturel Marin de Martinique s’étendra donc sur les 47 340 km² de mer qui entourent la Martinique, soit sur l’ensemble de la zone économique exclusive. Ce périmètre est cohérent d’un point de vue écologique prenant en compte à la fois les habitats côtiers (mangroves, herbiers, communautés coralliennes…) et ceux du large, mais aussi les espèces (crustacés, poissons côtiers et grands pélagiques, tortues, cétacés, oiseaux marins…). Ce périmètre, qui concerne toutes les communes littorales et tous les usages, offre ainsi les meilleures perspectives pour répondre aux objectifs de protection du patrimoine naturel et de développement durable des activités.
Le Parc naturel marin de Martinique s’étend sur 47 340 km² de mer © Ministère de l'environnement
© Ministère de l'environnement Le Parc naturel marin de Martinique s’étend sur 47 340 km² de mer

Une gouvernance assurée par 53 acteurs locaux

Le conseil de gestion du Parc naturel Maritime de Martinique est composé de 53 acteurs locaux représentant l’ensemble des acteurs locaux de la mer concernés (services de l’État, élus, professionnels de la mer, usagers de loisirs, associations de protection de la nature, experts…). La prochaine étape va donc consister à installer le conseil de gestion de ce nouveau parc afin qu’il élise son président. Ce conseil aura pour première grande mission de décider de la politique de protection et de développement durable des activités à quinze ans. Le classement en parc naturel marin organise la gouvernance sur un espace exclusivement marin, afin de concilier la préservation d'espèces et d'écosystèmes de grand intérêt écologique et le développement durable d'activités qui dépendent de la mer.
 

Décret interministériel

Plusieurs ministres ont paraphé le décret de création du Parc naturel Maritime de Martinique, paru au journal officiel de ce dimanche 07 mai 2017 : Bernard Cazeneuve, Premier ministre - Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat,- Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense - Ericka Bareigts, ministre des outre-mer - Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche - Barbara Pompili, secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité.
Le conseil de gestion est composé de :

- 1° Sept représentants de l'Etat et de ses établissements publics 
- 2° Quatorze représentants des collectivités territoriales et de leurs groupements compétents : sept élus de la Collectivité territoriale de la Martinique ;  Un élu de chacun des trois établissements publics de coopération intercommunale de la Martinique ; Quatre élus de quatre communes littorales de Martinique 
- 3° Un représentant du parc naturel régional de Martinique 
- 4° Quinze représentants des organisations représentatives des professionnels des secteurs suivants : Huit professionnels de la pêche et des élevages marins ; un professionnel du transport maritime ; un gestionnaire de ports de plaisance de la Martinique ; un professionnel du nautisme ; un représentant des structures commerciales de sports sous-marins de la Martinique ; un représentant du Comité martiniquais du tourisme ; Un représentant de la Chambre de commerce et d'industrie de la Martinique ; un représentant de la Chambre d'agriculture de la Martinique 
- 5° Cinq représentants des organisations locales d'usagers de loisirs en mer : deux représentants de deux ligues régionales de sports nautiques de la Martinique ; un représentant d'une association de plongeurs de loisir ; un représentant d'une association de plaisanciers de la Martinique ; un représentant d'une association locale de la pêche de loisir en mer ;
- 6° Cinq représentants d'associations de protection de l'environnement et du patrimoine culturel : quatre représentants de quatre associations locales de protection de l'environnement ;  un représentant d'une association locale compétente en matière d'éducation à l'environnement.
- 7° Six personnalités qualifiées dans les domaines suivants : écosystèmes marins tropicaux, ressource halieutique, qualité des eaux et des milieux aquatiques, sciences humaines et sociales, économie maritime et patrimoine naturel ou culturel.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play