Crise sociale en Martinique : l'arrêt des transports se prolonge, le désarroi des usagers aussi

transports
Le transport à l'arrêt en Martinique à cause des débordements, en marge de la grève générale.
À cause des violences en marge de l'appel à la grève générale, les transports sont perturbés entre autres, dans les plus grandes villes du territoire, Lamentin et Fort-de-France.

Les BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) ont disparu des lignes du TCSP (Transport Collectif en Site Propre). C'est le symbole de l'arrêt des transports dès le 24 novembre 2021 à cause des dégradations sur les voies, en marge de la grève générale de l'intersyndicale contre notamment l'obligation vaccinale.

Pas de BHNS, pas de bus interurbain, pas de taxis ou très peu. Et ce sont toujours les mêmes qui en subissent les effets, à savoir les plus démunis, les femmes, les jeunes... Une situation vécue comme une énième injustice. "Quand ils ont besoin de faire leurs courses, comment font-ils ?"se demande une concernée.

Voir le point sur la situation sur le site de Martinique Transport