Crise sociale en Martinique : les négociations se poursuivent sur l'épineuse question de la vaccination obligatoire

coronavirus
Rencontre intersyndicale Lecornu Martinique
©Martinique La 1ère
La Martinique poursuit, ce jeudi 02 décembre 2021, depuis 14 heures les négociations avec l'Etat pour une phase dérogatoire de l’obligation vaccinale pour le personnel soignant. Ces travaux conditionnent la mobilisation syndicale lancée depuis 10 jours.

Ce jeudi 2 décembre, débutent les travaux de l’atelier santé.

C'est un groupe composé des membres d'une intersyndicale, des représentants de la préfecture et de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique.

Depuis 14 heures à la préfecture, sont lancées des pistes de réflexion sur l'obligation vaccinale et sa possible adaptation pour la Martinique. Le territoire voisin, la Guadeloupe, est également concerné par les décisions qui seront prises.

La composition du groupe santé

La délégation de l’intersyndicale, menée par Serge Aribo, échangera avec Audrey Thaly-Bardol, conseillère exécutive à la CTM, le docteur David Dinal, président de la commission santé à la CTM, qui sera accompagné par un autre élu de l'Assemblée. L'association des maires sera également à la table des négociations ainsi que des représentant de l’Etat (ARS, DEETS, Pôle-emploi, et hôpitaux).

Une date butoir est fixée au 6 décembre 2021

Trois thèmes seront abordés :

  • Obligation vaccinale pour le personnel soignant au 31 décembre
  • Suspension du personnel soignant non-vacciné
  • Pass sanitaire

La date limite aux négociations pour l'atelier santé est fixée au lundi 6 décembre 2021.

Suite au passage de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, le mardi 30 novembre 2021 en Martinique, les soignants ont jusqu'au 31 décembre 2021 pour présenter un schéma vaccinal complet.