La CTM envisage un emprunt de 210 millions d'euros pour anticiper la crise économique à venir

collectivité territoriale de martinique
CTM point pressse
Point presse du président du conseil exécutif de la CTM. ©Martinique la 1re
La Collectivité Territoriale de Martinique prévoit d’augmenter sensiblement sa contribution financière pour relancer l’activité économique, notamment par un emprunt de 210 millions d’euros, selon Alfred Marie-Jeanne lors du point presse hebdomadaire du mercredi 24 juin du conseil exécutif.
Après la crise sanitaire, nous allons affronter une crise économique majeure. Ce qui impose à la CTM de disposer d’une vision stratégique. Alfred Marie-Jeanne la décline en trois axes. Tout d’abord, le déblocage de 70 millions d’euros pour les situations d’urgence. Les projets sont ficelés, il n’y a plus qu’à les financer avec cette enveloppe.

Ensuite, mobiliser de 300 à 350 millions d’euros pour des projets à moyen terme, en anticipant un vaste programme de commande publique en concertation avec l’État. Ce qui se comprend, quand nous savons que la production est souvent drainée par les marchés passés par les organismes publics.

Enfin, une enveloppe conséquente dans le cadre du prochain Programme opérationnel. En clair, les fonds européens, pour la période 2021-2027.
Point presse CTM
Le point presse du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique (24 juin 2020). ©CTM

Un emprunt de 210 millions pour relancer l’activité


Dans l’immédiat, un prêt de 210 millions d’euros sera souscrit, au lieu des 70 millions prévus initialement. Pour illustrer cet incontestable effort financier, Miguel Laventure, en charge du budget et des affaires européennes précise qu’un budget supplémentaire d’un montant de 325 millions d’euros sera financé notamment par ce prêt.
 

Les élus en débattront mardi 30 juin 2020. Ce budget sera essentiellement dédié à l’investissement. Ce qui va générer de l’activité économique et donc, des recettes supplémentaires pour la CTM.

Arrivée imminente des médecins cubains


Un autre dossier, délicat, a été abordé lors de cette rencontre avec la presse. La coopération médicale avec Cuba prend forme, même si elle est semée d’embuches, comme le précise le président du conseil exécutif. Ainsi, la délivrance par l’Ambassade de France à Cuba des visas pour la délégation médicale cubaine est effective. L’arrivée de la quinzaine de praticiens est prévue pour vendredi 26 juin 2020, par un vol spécial.

Alfred Marie-Jeanne a rappelé que cette action de coopération médicale internationale est organisée dans le cadre de la pandémie provoquée par la COVID-19. Et ce pour répondre à une demande de renforcement de certaines spécialités médicales présentées par le Centre Hospitalier Universitaire de Martinique et la Clinique Saint-Paul.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live