Cumuls de mandats : qui est concerné en Martinique ?

élections
Plénière CTM
L'assemblée de Martinique en séance plénière ©Martinique 1ère
Impossibilté de cumuler un mandat de député avec les fonctions de maire, adjoint au maire, président d’un établissement public de coopération intercommunale ou toutes fonctions déléguées par un exécutif local. Plusieurs candidats sont concernés en Martinique.
Dans la circonscription du centre atlantique, pourraient être concernés en cas d'élection, Karine Mousseau déjà conseillère municipale et membre de l’Assemblée de Martinique. Elle aurait à choisir deux mandats parmi les trois qu’elle aurait alors. L’autre concerné par un éventuel cumul dans cette première circonscription : Christian Verneuil, déjà adjoint au maire au Robert et vice-président de cap nord.

Dans la circonscription nord, seraient concernés en cas d’élection, Bruno Nestor Azerot, déjà maire, ainsi que Justin Pamphile, et Marcellin Nadeau, qui sont dans la même situation municipale. Yan Monplaisir aurait à faire un choix par rapport à sa fonction de vice-président de l’Assemblée de Martinique.
 

De nombreux conseillers exécutifs concernés

Dans la circonscription de Fort-de-France, Marie-France Toul aurait aussi à choisir entre un mandat de députée et celui de vice-présidente de l’Assemblée de Martinique. Elle est aussi conseillère municipale de Fort- de- France). Jean-Philippe Nilor dans le Sud, est lui aussi vice-président de l’Assemblée de Martinique.

Sont également concernés les membres du conseil exécutif de la CTM qui auraient à choisir, s’ils devaient être élus à la députation : Francis Carole, et Miguel Laventure, candidats à Fort-De-France (tous deux en outre, conseillers municipaux), Sylvia Saithsootane, dans le Sud, et Louis Boutrin dans le Nord (également conseiller municipal du Carbet).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live