Daniel Charles-Alfred Figure emblématique de Nimes Olympique des années 50/60 est décédé à l'âge de 86 ans

football
Daniel Charles Alfred
Daniel Charles Alfred ©Michel Joseph
L’une des gloires du football français, le martiniquais Daniel Charles-Alfred est décédé ce jeudi 17 septembre 2020 à 86 ans dans sa commune du Morne-Rouge. Le défenseur du Golden Star fut l'un des premiers à devenir professionnel et international français. 
Il fut l’un des premiers antillais à s'exprimer dans le monde du football professionnel. Daniel Charles-Alfred a été le défenseur central du Nîmes Olympique.

Dans le livre, La véritable histoire de Nîmes Olympique, Jean Orsi raconte qu'il avait été repéré par le club gardois lors d'une tournée effectuée en 1958 en Martinique, arrivant en métropole dans la foulée.

De 1958 à 1968, il a porté haut les couleurs du club d’abord en tant que joueur puis qu’en tant qu’entraîneur-adjoint de Marcel Rouvières.

Daniel Charles Alfred était incontournable à son poste d'arrière central. Il excellait dans les tacles. On l’avait surnommé la pieuvre.
Sa carrière de joueur s’est arrêtée sur blessure lors d'un match de Coupe de France en 1965. il a été sélectionné en équipe de France Espoirs à quatre reprises dans le groupe A.
 

Retour au pays natal en 1976


En 1976, il retourne vivre au pays natal au Morne Rouge avec son épouse Danielle.

L'homme était paisible, affable, généreux avec une très grande bonhomie. Sa commune était fière de lui. Ses dernières années, il était en proie à la maladie. Malgré sa joie de vivre, son mental d'acier, la maladie a eu raison de lui.

Il laisse au Morne rouge, ainsi qu'à Nimes une image vivace, celle d'un homme privilégiant le collectif, toujours prêt à donner le meilleur de lui.

​​​​​​" C'est une figure du football qui s'en va. Il avait l'apanage des grands, un esprit sain dans un corps sain."

Jenny Dulys maire du Morne Rouge

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live