publicité

La Jamaïcaine Davina Bennett est la première miss avec un afro à Miss Univers

Le concours de beauté Miss Univers qui s’est déroulé dimanche 26 novembre 2017 à Las Vegas a sacré Miss Afrique du Sud. Sa deuxième dauphine, la Miss Jamaïque, Davina Bennett avec son afro parfaitement coiffé, tenait à garder ses cheveux au naturel. Un geste qui lui a peut-être coûté le titre.

Miss Jamaïque, Davina Bennett à droite avec Miss Colombie et Miss Afrique du Sud © purepeople
© purepeople Miss Jamaïque, Davina Bennett à droite avec Miss Colombie et Miss Afrique du Sud
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le , mis à jour le
À Las Vegas, la nuit du 26 novembre 2017, les huées ont retenti dans l’auditorium de l’Hôtel Planète Hollywood à l'annonce des premiers résultats de Miss Univers. Miss Jamaïque, Davina Bennett, a été nommée deuxième dauphine du concours.

Sur les réseaux sociaux, les juges ont été accusés de racisme et ses fans ont même lancé l'hashtag #MissJamaicaShouldHaveWon (Miss Jamaïque aurait dû gagner.)
Davina Bennett a été applaudie pour son courage d’avoir mis à l'honneur sa chevelure naturelle. Son afro était volumineux et parfaitement coiffé.

À la Jamaïque dans sa ville natale, Mitchell Town, une commune de 2 500 habitants située dans la paroisse de Clarendon au sud du pays, sa cousine Carol Stephens estime qu’on lui a volé le titre.

"Ils ont volé ma Davina, vous comprenez, en donnant le titre à Afrique du Sud. Je suis en colère."

Tout le monde regardait le concours, d’autres étaient fiers du classement de Davina Bennett, "une petite fille d’un petit bled comme Mitchell Town dont certains ignorent l’existence," affirme l'un des habitants.

Pour sa part, Davina Bennett, âgé de 21 ans, a réussi son pari. Cette étudiante en marketing à l’Université des West Indies qui arrondit ses fins du mois avec le mannequinat, a pu attirer l’attention mondiale sur sa fondation qui vient en aide aux sourds de la Jamaïque. Miss Univers était la plateforme idéale pour se faire entendre.
Sur son compte Instagram, elle a écrit :
"J’ai gagné beaucoup de cœurs. J’ai pu parler des problèmes de surdité. Et je suis la première reine des afros d’avoir avancé si loin. J’ai représenté ma petite île et j’ai reçu tout l’amour dont j’ai besoin. MERCI."
Beaucoup de spectateurs estimaient que dans ses entretiens Davina Bennett a si bien défendu sa fondation qu’elle méritait une meilleure place. Olivia Grange, la ministre de culture de la Jamaïque l’a félicité : "Dans nos cœurs, vous êtes la première, notre reine".

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play