De la prison ferme requise pour trois militants interpellés lors d'une marche vers l'aéroport

faits divers
Palais de justice
©W. Zébina
Trois militants ont été condamnés, lundi 13 septembre, par le tribunal de Fort-de-France, à de la prison ferme, diversement pour entrave à la circulation, refus de coopérer, violences et menaces de mort, pour l’un d’entre eux, pour des incidents lors d'une marche vers l'aéroport (jeudi 9 septembre).

Bruno Pelage, 51 ans, Kevin Zobal, 34 ans et Lubert Labonne, 60 ans, ont été jugés hier (lundi 13 septembre 2021) en comparution immédiate par le tribunal de Fort-de-France.

Ces trois militants qui ont participé à une marche vers l’aéroport, jeudi dernier (9 septembre) ont été condamnés, diversement pour entrave à la circulation, refus de coopérer, violences et menaces de mort, pour l’un d’entre eux sur une personne dépositaire de l’autorité publique. 

Ces trois personnes comparaissaient en situation de sursis probatoire à la suite de précédentes condamnations.Kévin Zobal et Lubert Labonne écopent respectivement de peines de 9 mois et 10 mois de prison ferme avec révocation de leur sursis. Bruno Pelage est condamné à une peine de 16 mois de prison et l'obligation de verser 1 500 € de dommages et intérêts pour le policier blessé dans les incidents, ainsi que 1 000 € pour les frais d'avocat du fonctionnaire. 

Maître Muriel Renard-Legrand, représentante du policier blessé durant cette manifestation, au micro de Franck Edmond Mariette et de William Zébina.

Maïtre Muriel Renard-Legrand (avocat du policier blessé)

Les avocats de la défense ont annoncé qu’ils feront appel de cette décision.

Les trois militants sont détenus au centre pénitentiaire de Ducos.