"Dear Future Children", "Madan Sara", Sankara" et "Arica", récompensés au Festival International du film documentaire de Martinique

cinéma
Public et jury du festival
Public, jury et organisateurs du 6e Festival International du Film Documentaire de Martinique. ©Joseph Nodin
Le festival international du film documentaire "Les Révoltés du Monde" s'est achevé dimanche soir (1er mai 2022) à Madiana. Plusieurs prix ont été décernés à l'issue de trois jours intenses. Deux jurys et des choix cornéliens tant la programmation était riche.

Cette 6e édition a répondu à toutes les attentes d'un public fidèle. Il a apprécié des films de qualité récompensés par un jury de 7 professionnels et par un jury de jeunes.

Organisateurs du festival du film documentaire
Les membres de l'association Protéa, organisateurs du Festival International du film documentaire de Martinique. ©Joseph Nodin

Le Grand prix du jury a été décerné à "Dear Future Children", un documentaire d'une heure 30, plusieurs fois primé par sa puissance et son choix de se pencher sur trois jeunes femmes activistes engagées face à l'avenir menacé par le réchauffement climatique.

Le Prix de la Caraïbe a été décerné au documentaire haïtien "Madan Sara". Un focus sur des marchandes courageuses qui veillent à ce que leur marché soient régulièrement approvisionnés malgré les difficultés quotidiennes du pays. Elles participent à l'économie informelle du pays. Elle s'efforcent d'assurer une vie meilleure à leurs familles et aux générations à venir. 

Public du festival
Le public du festival à Madiana (Schoelcher). ©J.Nodin

Le coup de cœur du jury et le prix du public ont été attribués au film "Arica". Il navigue entre la Norvège et le Chili. Il parle de déchets toxiques et d'un scandale sanitaire sans nom. Comme un combat de Davis contre Goliath...

Le jury jeune composé de 6 jeunes lycéens de Première et de Seconde de Bellevue, a choisi le film "Sankara" pour son originalité, une écriture peps et pleine d'émotions. 

L'idée de départ était vraiment de toucher un public jeune pour (re) raconter l'histoire de Thomas Sankara. Je n'ai pas la prétention de l'avoir fait découvrir mais de montrer à quel point son discours est actuel. Montrer à quel point en 2022 ce discours nous touche encore. Montrer que nous avons besoin de ce genre de modèle. Thomas Sankara c'est un message universel.

Yohan Malka, journaliste et réalisateur du film

"J'ai vraiment adoré faire partie de cette 6e édition du festival. J'ai trouvé tout cela enrichissant de voir autant de bons documentaires", déclare Alexandre Hountomey, élève de Première du lycée de Bellevue à Fort-de-France.

Jury des jeunes
Le jury des jeunes rend compte de sa délibération. ©J.Nodin

Un festival exceptionnel qui pour sa 6e édition a encore gagné en qualité. 14 films ont ainsi été projetés avec une belle surprise pour terminer ces journées intenses : un bœuf de Mino Cinélu, président du jury et musicien de jazz, percussionniste et compositeur Martiniquais vivant aux États-Unis.

Le boeuf avec Mino Cinélu pour clôturer dans l'allégresse le festival. ©Joseph Nodin