Des dégâts considérables au François après les pluies diluviennes

intempéries
Le François suite intempéries
La ville du Francois, ce mardi 17 avril ©Martinique la 1ère
Depuis 6 heures, ce mardi 17 avril, un poste de commandement communal est activé au François. Le recensement des dégâts se poursuit. Les routes de Casse-cou Desroses sont très touchées. Les maisons des zones basses du bourg sont inondées. 1700 foyers sont privés d'électricité.
Il est tombé hier (lundi 16 avril) en l'espace de quelques heures 279 millimètres d'eau sur le François. Au regard du premier recensement des dégâts, c'est la commune de Martinique la plus touchée par les intempéries.

L'heure est au recensement...


Le maire Joseph Loza a effectué ce matin à 9h30, un survol de la commune en hélicoptère avec Corinne Blanchot -Prosper la sous-préfète du Marin. Un poste de commandement communal réactivé depuis 6 heures ce mardi matin, assure la direction des opérations de secours.

Le recensement des dégâts se poursuit. Les habitants doivent déclarer tous les mouvements des sols constatés sur leur propriété mais aussi les faiblesses dans les maisons. Les routes communales de Casse-cou Desroses sont très touchées.
Le François après intempéries
les premiers dégâts au François après les pluies du lundi 16 avril ©Réseaux sociaux
1700 foyers sont privés d'électricité. Les maisons des zones basses du bourg sont très inondées. Les dégâts sont importants à la cité Eucalyptus, la rue Saint-Michel, la cité la Jetée, mais également à la caisse des écoles. La mairie a recensé des habitants qui ont tout perdu. 
Le Francois
©Martinique la 1ère
Constituer un dossier

Il n'y a pas d'école ce mardi au François. 150 enfants des écoles du bourg bloqués dans leurs écoles, hier après-midi ont été recueillis à la mairie et récupérés par leurs parents vers 22 heures. Les dégâts constatés à la caisse des écoles pénalisent le fonctionnement de la cantine. Tout est entrepris pour un retour à la normale jeudi 19 avril pour les écoles. 

Joseph Loza est en contact avec le sénateur Maurice Antiste. Ce dernier est actuellement à Paris, tout comme le préfet Franck Robine. Le recensement précis des dégâts se fait actuellement. Le rassemblement des différents éléments servira à constituer un dossier de  reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle