Déjà 7 centres de distribution bloqués : le conflit à la Poste s’enlise en Martinique

social
Centre de tri de Schoelcher barricadé
Le centre de tri de la Poste de Schoelcher est barricadé. ©Caroline Popovic
Après 3 jours de mouvement de grève, la distribution de courrier et de colis est perturbée dans plusieurs communes de l’île. Le centre de tri de Dillon à Fort de France, qui achemine le courrier dans des communes, est bloqué. La communication entre les grévistes et la direction de la Poste est au point mort.

Les centres de distribution de Schœlcher, Ducos, Lamentin, Case-Pilote, Rivière Salée, Saint-Esprit et Fort de France sont fermés.    

Depuis 3 jours un piquet de grève devant le centre de tri de Dillon empêche l'activité. 

Les grévistes sont opposés au projet de réorganisation de la distribution du courrier initié par la direction de la Poste.  

Selon eux, le projet de l'entreprise vise à supprimer 24 emplois en Martinique. "C’est inacceptable" pour les syndicats qui accusent la direction de refuser la négociation.  

24 postes menacés. Il faut protéger l’emploi en Martinique. On ne peut pas les laisser partir. Le silence de la direction est inquiétant.

Rudy Vega, CGTM

Les manifestants ont promis de maintenir le piquet de grève à Dillon 24h sur 24. Il n’y aura donc pas de distribution.

Nou kay dômi issi-a (nous dormirons sur place). Nous voulons les bonnes solutions pour permettre la reprise du travail.

Dominique Monrose, responsable syndical CGTM PTT

La direction de la Poste exige le déblocage du centre 

Dans un communiqué adressé aux médias le 20 mai 2022, à la mi-journée, la direction de la Poste, réunie en cellule de crise, affirme que les personnels non-grévistes de la plateforme de Dillon ne peuvent pas accéder à leurs postes de travail.  C’est pour cette raison que la direction justifie le recours judiciaire.

Une demande a été introduite auprès du juge des référés en vue d’obtenir pour les non-grévistes le libre-accès au site de Dillon à Fort de France et pour les clients, le rétablissement du service avec les postiers présents. L’examen judiciaire a été programmé au lundi 23 mai.

communiqué de la direction de la Poste

Une fois le libre accès aux sites postaux rétabli, la direction de la Poste s'engage à reprendre le dialogue avec le personnel en grève.