Dengue en Martinique : un ralentissement est observé, mais l’épidémie se poursuit

dengue
Aedes aegyptis / dengue
Le moustique Aedes aegypti, vecteur du virus de la dengue ©PHIL-CDC-GATHANY
Entre le 16 et le 22 novembre 2020, près de 700 cas ont été enregistrés (contre 800 la semaine précédente). Ce nouveau chiffre hebdomadaire reste néanmoins "élevé" selon Santé publique France.
L’épidémie de dengue se poursuit en Martinique. "La circulation virale y est cependant de moins en moins active comme le montrent les indicateurs de surveillance épidémiologique" d’après Santé publique France.  
 

En effet, depuis la mi-septembre, ces indicateurs convergent en faveur d’un ralentissement de l’épidémie, avec des valeurs qui restent au-dessus des seuils épidémiques.

Par ailleurs, la notification récente de décès en lien avec la dengue appelle à maintenir une vigilance encore soutenue.

SpF

 

7 communes présentent "des incidences élevées"


Pour cette même période (entre le 16 et le 22 novembre 2020), sept communes ont des incidences élevées (c’est-à-dire au moins 100 cas pour 10 000 habitants), contre 18 villes lors du pic épidémique entre le 14 septembre et le 11 octobre dernier.
Il s’agit de Basse-pointe, du Robert, du François, du Diamant, de Sainte-Luce, de Rivière-Pilote et du Marin.
 

16 décès depuis novembre 2019


Depuis le début de l’épidémie (en novembre 2019), Santé public France estime que "près de 31 300 cas cliniquement évocateurs de dengue ont consulté un médecin généraliste de ville". 16 décès sont survenus en milieu hospitalier et à domicile (dont 13 depuis début septembre 2020).
 

Parmi ces 16 décès, 10 ont été classés directement liés à la dengue par les services du CHU de Martinique, 2 indirectement liés.

(Santé public France)

Les Outre-mer en continu
Accéder au live