Des masques chirurgicaux made in Martinique bientôt sur le marché

coronavirus
Usines masques chirurgicaux
©M. VIOLTON

En pleine campagne du Gros-Morne, Maceo Industry est sur le point de lancer une production de masques chirurgicaux de haute qualité, d’ici le début du mois de juillet. Et c’est une première en Martinique.

C’est durant l’année 2020, en pleine crise sanitaire que le Groupe Édouard Ourmiah a eu l’idée de s’aligner sur la politique gouvernementale qui tendait à relocaliser la production industrielle sur le territoire français. Le PDG du groupe pense alors à une fabrication de masques chirurgicaux de haute qualité.

Et c’est ainsi qu’est né Maceo Industry, avec comme investissement de départ une enveloppe d’un million d’euros.
Une entreprise qui devrait vite se faire un nom dans le paysage martiniquais, voire caribéen.

Voir le reportage avec des images de Marc-François Calmo. 

Aujourd’hui, la société occupe un hangar de 1 200 mètres carrés. Elle s’est équipée en matériel susceptible de produire, à plein régime, jusqu’à 22 millions de masques "3 couches" ou de type FPP2.
Ses dirigeants assurent que tout est fait pour se démarquer de la concurrence notamment lors de l’acquisition de matières premières de très haute qualité et dans le process de fabrication du produit.

usine de masques
Les équipes de l'usine gros-mornaise ont un cahier des charges exigeant qui devrait les positionner dans le haut du tableau face à la concurrence

Une opération rentable dès la première année si l’usine tourne à 35%


Avec la crise sanitaire, la demande mondiale a augmenté, mais il y a eu beaucoup de doutes sur la qualité des produits mis sur le marché depuis l’apparition de la Covid19. C’est pour cela que la toute nouvelle entreprise gros-mornaise cible d’abord les critères européens de certification. Ce qui devrait lui ouvrir bien des portes.

Les professionnels de la santé des Antilles et de la Guyane attendent les produits de Maceo Industry, tout comme des pays anglophones de la région.
Des contacts sont d’ores et déjà pris avec la République Dominicaine séduite par la proximité de la Martinique et par le sérieux exigé en zone Union Européenne.

Maceo Industry
Edouard Ourmiah PDG de Maceo Industry (à droite) et John Machecler (directeur de production et de développement) espèrent pouvoir produire à hauteur de 35% de la capacité de l'usine dès la première année. ©M. VIOLTON


Selon les prévisions établies par la direction et les équipes de production, l’usine devrait pouvoir atteindre une production à hauteur de 35% de la capacité du site, et ce, dès la première année. Avec cette cotation, Maceo Industry devrait pouvoir livrer près de 9 millions de masques sur le marché. Les premières factures pourraient être remboursées assez facilement.